Wauquiez écrit à Macron pour bloquer un projet d'école musulmane

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Laurent Wauquiez souhaite « que nous sortions des hypocrisies où, d’un côté, il y a de grands textes de loi et, de l’autre côté, une réalité qui s’impose aux élus locaux et qui les prive de toute possibilité d’action de lutte contre le communautarisme ».
Laurent Wauquiez souhaite « que nous sortions des hypocrisies où, d’un côté, il y a de grands textes de loi et, de l’autre côté, une réalité qui s’impose aux élus locaux et qui les prive de toute possibilité d’action de lutte contre le communautarisme ».

À Albertville, commune de 20 000 habitants en Savoie, le maire a été contraint vendredi 9 avril par le tribunal administratif de Grenoble d'autoriser la construction d'une école privée musulmane, prévue pour 400 élèves. Au lendemain de cette décision judiciaire, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, s'est adressé au président de la République à travers une lettre, relayée par Le Dauphiné, afin de lui demander d'intervenir en faveur de l'élu et d'« empêcher l'installation de cette école ».

« Frédéric Burnier-Framboret [le maire d'Albertville, NDLR] fait aujourd'hui l'objet de fortes pressions de la part de l'organisation islamiste Millî Görüs », plaide Laurent Wauquiez, rappelant les liens de l'association avec la Turquie. Selon le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ce projet d'école organiserait « la coupure entre la communauté turque et le reste de la commune, avec un projet démesuré qui comprend 16 classes, un gymnase, et qui est destiné à accueillir 400 élèves, soit l'équivalent d'un quart des élèves d'Albertville ».

Wauquiez dénonce les « hypocrisies » politiques

Évoquant le projet de loi sur le séparatisme, Laurent Wauquiez rappelle à Emmanuel Macron que le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, « a lui-même désigné Millî Görüs comme étant des ?ennemis de la République? ». Cette même organisation est à l'origine d'un projet de mosquée à Strasbourg. Le 22 mars dernier, la municipalité écologiste a voté le « princi [...] Lire la suite