Savoie : une collégienne rouée de coups en pleine rue par trois adolescentes

·2 min de lecture
La victime est âgée de 13 ans (Photo : Getty Images/iStockphoto)

La scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. Une enquête a été ouverte.

Une violente agression qui a laissé la victime en état de choc. Une scène révoltante s'est produite il y a quelques jours dans les rues d'Albertville (Savoie), non loin du collège Jean-Moulin. Trois adolescentes s'en sont prises physiquement à une élève de cet établissement, âgée de 13 ans.

La victime traumatisée physiquement et psychologiquement

Selon Le Dauphiné Libéré, la jeune victime a ainsi été rouée de coups en pleine rue par les trois jeunes filles, malgré la tentative d'intervention de l'un de ses camarades de classe. Le quotidien régional précise que la scène a été filmée et diffusée sur internet dans la foulée de l'agression, qui s'est produite le 9 novembre dernier.

À LIRE AUSSI >> Harcèlement scolaire : que faire lorsque mon enfant en est victime ?

Pour sa part, la victime a été transportée aux urgences, où les médecins ont prescrit 30 jour d'interruption temporaire de travail (ITT). "Elle était couverte de bleus et d’écorchures, détaille sa mère, citée par Le Dauphiné Libéré. Mais son traumatisme est surtout psychologique."

L'agression pourrait être liée à une autre affaire étudiée par la justice

À la suite d'un dépôt de plainte par la famille de l'adolescente, une enquête a été ouverte et confiée à la police d'Albertville qui a déjà pu établir que cette affaire était en lien avec une autre enquête en cours, concernant selon Le Dauphiné Libéré une "vidéo à caractère intime, diffusée en mai dernier" et dans laquelle apparaissait déjà la victime.

En attendant les conclusions des enquêteurs, la direction du collège Jean-Moulin assure avoir "tout de suite alerté notre infirmière et l’assistante sociale" affectée à l'établissement, tandis que le collège Jeanne-d'Arc, où sont apparemment scolarisées les trois agresseuses, affirme que des mesures disciplinaires seront prises. Alors que ce jeudi 18 novembre marque la Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, l'Education nationale ne pouvait en effet rester sans réponse face à cette sinistre affaire.

VIDÉO - Au diocèse d'Evry, une cellule d'aide aux victimes de pédocriminalité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles