Savoie : ils sauvent leur station de ski

Serge Pueyo
Entremont-le-Vieux (Savoie), jeudi. Des bénévoles habitant le village feront fonctionnerles téléskis et accueilleront les skieurs à partir de demain

Fermé depuis novembre, un site savoyard familial accueillera des skieurs à partir de ce samedi grâce à l’action de bénévoles.


Samedi sera un grand jour pour une soixantaine de bénévoles du village d’Entremont-le-Vieux (Savoie), au cœur du massif de la Chartreuse. Leur petite station de ski du Granier (quatre téléskis et trois pistes), menacée de fermeture, pourra redémarrer grâce à leur mobilisation mais aussi à l’élan de générosité de nombreux donateurs. En novembre dernier, la communauté de communes qui gère la station avait décidé brutalement de ne plus financer son fonctionnement.

« On ne pouvait pas imaginer voir la station disparaître. Des générations d’enfants de la région ont appris à skier ici. Avec 62 bénévoles, on a donc créé une association, les Skieurs du Granier, pour pouvoir reprendre la station et la faire fonctionner au quotidien. On a lancé un appel aux dons pour financer le projet. Ce qui nous a permis de recueillir 12 000 €. Et, ce samedi, on pourra faire repartir les quatre téléskis. Moi, je vais occuper le poste de perchman », annonce fièrement Olivier Rey, président de l’association de bénévoles.

Les écoliers impatients

Régis Pain, 62 ans, a travaillé pendant vingt-six ans dans la station, dont quinze ans en tant que chef d’exploitation. Désormais à la retraite, il n’a pas hésité à reprendre du service, bénévolement.

« Le Granier ne pouvait pas mourir. J’ai travaillé à la remise en route des téléskis, au damage des pistes. S’il y a du monde samedi, on sera heureux. » A l’école du village, les enfants piaffent déjà d’impatience : « C’est super, on va pouvoir refaire du ski juste à côté de chez nous », s’enthousiasme Lilou, 10 ans. Pour les familles de la région, c’est une aubaine. Au Granier, qui fêtera cette année ses 50 ans, le prix du forfait varie entre 5 et 10 €. Imbattable.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Pourquoi un coup de frein sur les créations d’emploi en 2018
L’incroyable succès des cagnottes en ligne
Gilets jaunes : Edouard Philippe promet 3 millions d’euros pour plusieurs villes
Cagnottes en ligne : démêlez le vrai du faux
Un site vous propose de tester yachts et îles privées contre 85000 euros par an