En Savoie, des restaurants transformés en cantines pour les ouvriers du BTP

C'est une décision qui fait beaucoup d'heureux à Aime-la-Plagne en Savoie. Une brasserie à pu rouvrir ses portes, après plusieurs mois de fermeture. Le restaurant a obtenu une dérogation de la préfecture. L'établissement accueille uniquement les ouvriers qui travaillent en extérieur. Une demande de la Capeb, un syndicat du bâtiment : "Ça a vraiment vocation à se dupliquer au niveau départemental, on essaye de mettre en relation la liste des restaurants qui sont volontaires et les entreprises qui cherchent à se restaurer", explique Jean-Philippe Bouvier, vice-président de la Capeb Savoie.Retrouver du lien socialSeulement une vingtaine de couverts peuvent être servis chaque midi, dans le respect des gestes barrières. On est bien loin des 70 personnes accueillies en temps normal. Une capacité d'accueil réduite qui ne permet pas au restaurateur de faire 50% de son chiffre d'affaires. Mais pour le gérant, l'essentiel est ailleurs : il s'agit surtout de retrouver un peu de convivialité. "On avait déjà ce lien-là avec les entreprises, elles venaient manger le midi", confie Christophe Orset, à la tête de l'établissement. Leur proposer un plat chaud, c'est super sympa. On a l'impression de donner du plaisir".