Savoie : il pousse d’une falaise son amante et la roue de coups en pleine agonie

A couple hiking along a high cliff edge at sunset (Jordan Siemens via Getty Images)

L’ancien militaire, reconnu coupable de l'assassinat de son amante, a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle avec une peine de sûreté de 20 ans par la Cour d'Assises de la Savoie.

"Quelle sorte d’homme faut-il être pour être capable d’un acte d’une telle cruauté ?", s’est insurgé l’avocat général lors de ses réquisitions devant la Cour d'Assises de la Savoie. Le 26 juillet 2018, Yann Bouvier-Rolland, 42 ans, électromécanicien et ancien militaire, retrouve Charlotte Roman, 27 ans, saisonnière dans un restaurant, près du Belvédère de la Chambotte qui surplombe le lac du Bourget, en Savoie. Le cadre est idyllique, mais le rendez-vous amoureux se termine de manière tragique. Comme le rapporte France 3, un automobiliste découvre quelques heures plus tard le corps de la jeune femme près de 30 mètres en contrebas de la falaise.

"Je lui ai mis deux coups de pied dans la tête, par frustration et désarroi"

"Elle m’a serré par le cou, je l’ai repoussée de la main droite, elle est tombée dans le vide", explique Yann Bouvier-Rolland lors de son procès, dans des propos rapportés par Le Dauphiné Libéré. L’homme est ensuite descendu rejoindre la victime… et lui a porté des coups. "Elle n’avait plus de pouls. Je lui ai porté deux gifles. Puis, je lui ai mis deux coups de pied dans la tête, par frustration et désarroi", poursuit-il. Alors qu’un automobiliste, pompier de formation, s’arrête pour les aider, l’amant refuse d’appeler les secours.

L’ancien militaire est déjà en couple avec une autre femme depuis près de 20 ans au moment des faits, raconte Le Parisien. Avec Charlotte Roman, il entretient une relation décrite comme tumultueuse. En sept mois, le couple s’est déjà séparé à plusieurs reprises.

Durant l’enquête, les gendarmes ont conclu à un acte volontaire et prémédité après avoir écarté la piste du suicide. Au terme de son procès, Yann Bouvier-Rolland a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle avec une peine de sûreté de 20 ans par la Cour d'Assises de la Savoie.

VIDÉO - "Des femmes victimes de violence nous disent : "À force de lire les messages sur les murs, je suis allée porter plainte""

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles