Savigny-le-Temple : la chambre des comptes épingle la gestion de la piscine

Marine Legrand
Savigny-le-Temple, mardi 3 octobre. La piscine Jean-Bouin, qui vient de passer sous gestion de Grand Paris Sud, a connu un déficit croissant de 2011 à 2015

Un déficit qui se creuse mais assumé, une fréquentation en berne, une volonté d’offrir un vrai service public… La chambre régionale des comptes a passé au crible la gestion du stade nautique Jean-Bouin.


La gestion de la piscine de Savigny-le-Temple prend l’eau. La chambre régionale des comptes vient de passer au crible la tenue financière de cet équipement de 2011 à 2015. Son rapport montre que la piscine perd beaucoup d’argent. Un déficit assumé par la ville. Mais son transfert à l’agglomération Grand Paris Sud depuis juillet 2017 devrait assainir la situation.

Une fréquentation en chute de 26,4 %. Cette désaffection touche notamment les centres de loisirs, écoles et clubs sportifs. Concernant les entrées individuelles, les jeunes ont aussi un peu boudé le site. La cause probable : la concurrence des huit piscines à proximité immédiate dont celle de Moissy équipée de toboggans, et du centre commercial Carré-Sénart voisin. « Il y a aussi une baisse mathématique liée aux fermetures ponctuelles pour travaux- environ trente jours par an- car la piscine est vieillissante (NDLR : elle date de 1985) », rajoute la ville.

Un déficit qui se creuse : + 22 % de 2011 à 2015. Si les recettes ont progressé grâce à la hausse de certains tarifs (entrées collectives, aquagym…), elles n’ont pas compensé la progression des dépenses (gaz, personnel, travaux dus à l’âge des lieux…). Ce déficit représente 11,6 % de la taxe d’habitation perçue par Savigny. Une entrée à la piscine coûte réellement 10,22 euros à la mairie mais elle est vendue en moyenne 2,41 euros.

La mairie assume. « Nous avons toujours fait le choix de soutenir la natation, d’offrir un service public de qualité aux habitants, notamment aux jeunes. Gérer seul cet équipement et ce service public était forcément déficitaire. Nous l’assumons. »

La solution ? Grand Paris Sud. L’agglomération a récupéré la gestion des quatorze piscines du territoire depuis juillet 2017. Ce transfert améliorera la gestion de Jean-Bouin, côté « (...) Lire la suite sur LeParisien.fr

Seine-et-Marne : un jeune de 22 ans enlevé par trois hommes à Moissy-Cramayel
Moissy-Cramayel : des fruits et légumes bio bientôt cultivés près de l’écoquartier
Le Mée-Savigny-le-Temple : soupçonnés d’avoir volé une bande, ils avaient été tabassés
Savigny-le-Temple : la fresque murale géante est achevée
Savigny-le-Temple. Des crédits plus faciles pour les personnes en difficulté

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages