Le saviez-vous ? Sans Valéry Giscard d’Estaing, Éric Dupond-Moretti ne serait pas devenu avocat

·1 min de lecture

Un "Immortel" s'en est allé le 2 décembre dernier. Valéry Giscard d'Estaing est décédé, à l'âge de 94 ans, des suites du Covid-19. Plus jeune président de la Vème République à son élection en 1974, l'ex-chef de l'Etat aura tenté de réformer en profondeur la société française, mais aura également été marqué par quelques affaires de son temps, dont celle de Christian Ranucci. Cet homme, exécuté en 1976 à l'âge de 22 ans, avait été condamné à mort à la suite du meurtre, deux ans plus tôt, de la petite Marie-Dolorès Rambla, âgée de huit ans. Celui qui clamera jusqu'au bout son innocence a constitué à l'époque un symbole pour les militants de l'abolition de la peine capitale, obtenue par Robert Badinter en 1981.

Dans un climat marqué par la haine et une France divisée, beaucoup plaident pour l'erreur judiciaire. Une thèse avancée en 1978 par l'écrivain Gilles Perrault, dans son livre-enquête Le Pull-over rouge, et à laquelle sera sensible Eric Dupond-Moretti, adolescent au moment de la condamnation de Christian Ranucci. "J’ai décidé de devenir avocat à quinze ans. C’était le 28 juillet 1976 et j’avais entendu à la radio que Christian Ranucci, l’homme du 'pull-over rouge', avait été exécuté à l’aube. Ce n’est pas le récit d’une vocation que je fais ici, mais d’une sorte de fatalité. Je suis condamné à plaider", écrit-il en 2012 dans son livre, La Bête noire. Sa vocation d'avocat a ainsi été inspirée par sa "détestation de la peine de mort" (Directs du droit, 2017). La mort de son grand-père (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - « Ce n’est pas la peine ! » : Cyril Hanouna s’énerve contre Laurence Sailliet
VIDÉO - Valéry Giscard d’Estaing séducteur : « Beaucoup de jeunes journalistes pourraient le dire »
VIDÉO - Valéry Giscard d’Estaing « aimait les comtesses italiennes », la petite allusion de Catherine Nay
François Fillon raconte son confinement : sa carte postale ne passe pas inaperçue
VIDÉO - Valéry Giscard d’Estaing homme à femmes : "Pour ma mère, ça n’a pas été facile" témoigne sa fille