Le saviez-vous ? Stéphane Tapie a épousé l'ex-femme de Claude François Junior

·1 min de lecture

En 2007, Stéphane Tapie a dit "oui" pour la vie à Marie-Laure après une première union. Tout comme lui, sa nouvelle épouse a connu les aléas de l'amour dans les bras de... Claude François Junior. Et si aucun conflit personnel n'a opposé les deux fils de, c'est finalement un malentendu immobilier qui a agité leurs quotidiens la même année. Car tandis que le fils de Bernard Tapie redécouvrait les joies de la vie à deux, l'ainé de Claude François - surnommé "Coco" - a été menacé de saisie. Une compensation des impayés de loyer de son ex-épouse. Explications. Lorsqu'ils étaient encore mariés, Marie-Laure et Claude François Junior ont décidé de louer un appartement de 220 mètres carrés à Neuilly-sur-Seine. Le bail est alors signé au nom de Madame tandis que le fils de "Cloclo" se porte caution.

Mais en 2001, leur couple vole en éclats et le divorce est officialisé. Claude François Junior s'engage donc à verser une pension alimentaire de 6 000 euros par mois à son ex-femme et mère de ses trois filles. De son côté, elle conserve leur demeure de Neuilly-sur-Seine. Quatre ans plus tard, il cesse de verser la pension (ce qui lui vaut une condamnation de trois mois de prison avec sursis pour "abandon de famille") , contraignant donc son ex-femme - pour qui cette somme a été l'unique revenu - de renoncer au paiement du loyer de 4 123 euros. Stéphane Tapie, marié à Marie-Laure en avril 2007 lors d'une cérémonie célébré par nul autre que Nicolas Sarkozy, alors maire de Neuilly-sur-Seine, intervient, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Votre rage personnelle vous aveugle" : Coralie Dubost vole au secours de Brigitte Macron
Pédophilie - Flavie Flament n'a pas voulu laisser "un héritage de non-dit" à ses enfants
"Où disparaît ce pognon de dingue ?" : Isabelle Saporta réagit à la petite phrase de François Bayrou
Lolo Ferrari morte il y a plus de 20 ans : gros malaise autour de sa sépulture
VIDÉO - "Plus d'abonnés au Vélib' que de vaccinés" : Anne Hidalgo cinglante