Le saviez-vous ? Le père de Nicolas Sarkozy a annoncé la grossesse de Carla dans la presse

·1 min de lecture

« À part d’un père, je ne manque de rien. » En 2005, en reprenant dans une émission de télévision les paroles du tube de Calogero « Si seulement je pouvais lui manquer », Nicolas Sarkozy avait évoqué sa relation compliquée avec Pal Sarkozy de Nagy-Bocsa, un papa peut-être un peu trop bavard. L’homme de 92 ans aurait dans un premier temps accepté de participer au long article que consacre ce jeudi 31 décembre Le Monde aux pères de présidents, mais d’après le quotidien, il aurait annulé cette interview « à la demande de son fils ». Si le père de Giulia se méfierait des propos que peut tenir son papa, c’est peut-être parce qu’il n’a pas oublié que c’est lui qui avait annoncé dans la presse allemande la grossesse de son épouse Carla Bruni.

« Je me réjouis de l'arrivée de mon petit-fils. (…) Je suis sûr que ce sera une fille et qu'elle sera aussi belle que Carla », avait-il déclaré fièrement dans les colonnes de Bild le 17 mai 2011, confirmant les rumeurs que la chanteuse et son mari n’avaient jusqu’ici pas commentées. Il grillait ainsi la priorité à son fils en l'empêchant d’annoncer comme il le souhaitait cet heureux événement. La veille sur un plateau du 13 Heures de TF1 dont l’ancienne star des podiums était invitée, Jean-Pierre Pernaut lui avait simplement lancé : « Je sais que vous détestez qu'on vous parle de votre vie privée, mais j'ai envie de vous féliciter. » Quelques mois plus tôt, en 2010, Pal Sarkozy posait à l’Élysée avec son fils à côté d’une de ses toiles représentant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel Macron : sa mère « attristée » de ne pas avoir plus de nouvelles de son fils
François Hollande a secrètement accueilli son père malade à l’Elysée
Donald Trump : ce dîner avec ses fils auquel Melania n'a pas été conviée
PHOTOS - Letizia d'Espagne : à 15 ans, sa fille Leonor marche dans ses pas
"Des décisions de zig et de zag" : Emmanuel Macron et ses ministres chahutés