Le saviez-vous ? Marie-France Pisier est inhumée à Sanary-Sur-Mer

·1 min de lecture

C'est un mystère qui ne sera sans doute jamais résolu. Le 24 avril 2011, Marie-France Pisier a été retrouvée morte noyée au fond de la piscine de sa demeure secondaire de Saint-Cyr-sur-Mer. Suicide ou accident, les différentes thèses pouvant expliquer sa mort ont été mises de côté le temps d'un dernier adieu. Six jours après son décès, l'actrice a été inhumée dans l'intimité familiale, au cimetière de La Guicharde à Sanary-sur-Mer, non loin de là. Une courte cérémonie à laquelle ont assisté ses proches et sa famille, dont son mari Thierry Funck-Brentano, leurs enfants, Iris et Mathieu, mais aussi l'écrivain Gilles Hertzog. De nombreux admirateurs ont également fait le déplacement "pour l'accompagner dans sa dernière demeure" selon l'une d'entre eux, interrogée par BFMTV au moment des faits.

La défunte a ensuite fait l'objet d'un ultime hommage en l'église Saint-Roch à Paris. Si plusieurs grands noms de la politique et du cinéma ont répondu présents, sa sœur Évelyne Pisier en a fait de même malgré leur brouille, jamais résolue. Son dernier lieu de repos n'a pas été sélectionné par hasard puisque, chaque été, c'est à Sanary-sur-Mer, dans le Var, que se réunissait la famille de Marie-France Pisier. Une commune sur laquelle Olivier Duhamel, comme l'explique Camille Kouchner dans son livre La Familia Grande, a régné en maître pendant plusieurs années. Règne cultivant l'omerta.

"Mon beau-père chauffe les femmes de ses copains. Les copains draguent les nounous. Les jeunes sont offerts (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Il se regarde quand il parle » : Emmanuel Macron n’a pas laissé à Jean-Christophe Lagarde une bonne impression
Melania Trump pas vraiment fusionnelle avec Donald Trump à Mar-a-Lago...
"Le président cocotte" : Emmanuel Macron raillé par ses ministres
Jean-Michel Blanquer et Roselyne Bachelot tapent du poing sur la table : passe d’armes en Conseil de défense
VIDÉO - « Gabriel Attal pourrait être le petit fils de Le Drian » , la petite blague de Patrick Cohen