Le saviez-vous ? Emmanuel Macron : Brigitte n'a pas été son premier amour

·1 min de lecture

Non, Emmanuel Macron n’a pas connu les joies de l’amour avec Brigitte Macron. Vanity Fair rapporte que le président de la République, quand il était adolescent, avait eu le béguin pour une certaine Anne-Laure. "Elle est juive. Il a des gestes romantiques et lui écrit de belles lettres", écrivent nos confrères. Puis, l’histoire prend fin.

Un peu plus tard, Emmanuel Macron, 15 ans, rencontre sur les bancs de l’école Brigitte Auzière, professeure de Français et de Latin à La Providence à Amiens. Mais contrairement à la rumeur, Emmanuel Macron n’a jamais été l’élève de Brigitte Macron. Ils se connaîtront lors d’un cours de théâtre. Dans les colonnes du livre-enquête, Les Macron (Fayard), signé Caroline Derrien et Candice Nedelec, la Première dame révélait à ce sujet qu’il n’y avait jamais eu d’aventure charnelle, à l’époque, entre eux. "Je ne l’ai jamais vécue comme une transgression", lâche-t-elle. "Je ne l’ai jamais considéré comme un élève".

Emmanuel Macron tombe sous le charme de cette femme lettrée. Malheureusement, il quitte le lycée de La Providence pour le lycée Henri-IV pour une terminale S parisienne. Il lui fait alors la promesse, à la fin de cette parenthèse à Paris, de l’épouser. Le couple se marie le 20 octobre 2007 dans la salle des mariages de l’hôtel de Ville du Touquet, où Brigitte Macron avait épousé son premier mari, André-Louis Auzière. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, rien (ou presque) n’a changé pour le couple qui continue à préserver son intimité. "Il y (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Bernadette Chirac : ces "larmes de bonheur" qu'elle a dû vite sécher
PHOTOS - Nagui et Mélanie Page : déjà 10 ans de mariage et 20 ans d'amour !
PHOTOS - Sylvie Tellier : parcours, amours, enfants... son évolution depuis son sacre de Miss France
Diana et son amant James Hewitt en pleins ébats à proximité de William et Harry ? Enfin la vérité
Le saviez-vous ? Ivanka Trump a appris le divorce de ses parents par la presse