Le saviez-vous ? Claire Keim (Harcelés) a été victime d'une usurpation

·1 min de lecture

L'enfer, et surtout sur Internet, c'est les autres. C'est ce dont va se rendre compte le personnage de Claire Keim, dans le téléfilm Harcelés, diffusé ce lundi 14 juin sur M6. Dans ce téléfilm en deux épisodes, Isabelle, son fils et son mari, interprété par Bruno Salomone, vont être confrontés au tourbillon infernal du cyber-harcèlement. Leurs vies privées et intimes vont être dévoilées aux yeux des autres, leur quotidien menacé, et leur identité parfois détournée. Coïncidence ou non, c'est une réalité qu'a déjà connue l'actrice principale de ce thriller, comme elle le raconte à nos collègues de Téléstar, en kiosques lundi 7 juin.

En effet, Claire Keim s'est vue victime dans le passé d'une usurpation de son identité. Une épreuve face à laquelle elle n'avait trouvé peu de réponses, et notamment du côté des forces de l'ordre. "Dans un autre registre, j'ai été victime d'une usurpation d'identité il y a quelques années. Et malheureusement, la police était totalement impuissante.", révèle la comédienne.

Mais elle n'a jamais vécu le calvaire que vont connaître son personnage d'Isabelle et sa famille, et se juge préservée et chanceuse : "A part quelques relous que je bloque sans arrêt mais qui finissent toujours pas retrouver mon numéro de téléphone, j'ai été assez préservée. J'espère que ça va durer." Pas harcelée, mais tout de même. Car la compagne de Bixente Lizarazu ne sait que trop bien les dangers des réseaux sociaux, et des personnes parfois malveillantes qui les peuplent : (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le Dr Martin Blachier demande d’arrêter le couvre-feu
Romain Grosjean de nouveau victime d’un incendie : les images sont impressionnantes
Affaire Duhamel : le dossier classé sans suite pour cause de prescription
Édouard Philippe au cœur d’une alliance secrète ? La photo qui intrigue
Novak Djokovic se réconcilie avec le public : son beau geste après la finale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles