Le saviez-vous ? Anne Gravoin, l'ex-femme de Manuel Valls n'a pas été tendre avec la femme d’un ministre

·1 min de lecture

La violoniste Anne Gravoin est connue du grand public pour ses multiples collaborations, notamment avec Marc Lavoine ou encore Laurent Voulzy. Mais pas seulement. Elle a été également la compagne de Manuel Valls, lorsque celui-ci était ministre de l'Intérieur puis Premier ministre sous le quinquennat de François Hollande. Très vite, Anne Gravoin s'est fait un nom, enchaînant notamment les polémiques. Par exemple, en juin 2012, après l'élection présidentielle, elle n'a pas hésité à s'en prendre verbalement à la femme d'un ministre : "Une musicienne, c'est un peu plus glamour que Mme Ayrault, prof d'allemand dans la banlieue de Nantes !", avait-elle dit dans les colonnes du Parisien.

Par cette déclaration, Anne Grivoin, 55 ans, a affiché son ambition de loger un jour à Matignon. Ce sera chose faite puisque Manuel Valls, épousé en 2010, a été nommé Premier ministre par François Hollande au lendemain de la défaite cuisante de la gauche lors des municipales de 2014. L'ancien locataire de la place Beauvau a succédé à... Jean-Marc Ayrault. Par la suite, la violoniste a continué à faire parler d'elle. Le Canard Enchaîné a affirmé notamment qu'elle aurait fait déloger des SDF présents aux abords de son immeuble parisien. Elle aurait également fait pression sur son mari pour qu'il empêche la fermeture d'une boîte de nuit du Cap d'Agde, qui appartient au père de Laeticia Hallyday, selon L'Express en 2013. À chaque reprise, Manuel Valls s'est pressé de démentir les informations.

En octobre (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Jalil Lespert : un rare cliché avec ses enfants Aliosha et Gena
PHOTOS - Meghan Markle, Gad Elmaleh, Naomi Campbell... Ces stars qui ont séduit un membre du gotha
Carla Bruni : sa rock attitude rassure Nicolas Sarkozy... Zoom sur un duo fusionnel !
Le prince Charles : avec Harry, quel constat d'échec !
Emmanuel Macron contredit par le Pr Jean-François Delfraissy, « le prophète de malheur »