Le saviez-vous ? Alessandra Sublet a commencé sa carrière avec Jean-Pierre Pernaut

·1 min de lecture

Cela faisait plus de quarante ans qu'il occupait la petite lucarne. Ce vendredi 18 décembre, après 33 ans de bons et loyaux services, Jean-Pierre Pernaut a présenté son tout dernier journal télévisé sur TF1. Si de nombreuses surprises lui ont été organisées tout au long de la semaine, d'autres hommages lui ont été rendus à l'occasion de ce dernier rendez-vous, que le principal intéressé "appréhendait", par peur d'être gagné par l'émotion. Sur Twitter, c'est l'animatrice Alessandra Sublet qui a eu une pensée particulière pour lui. "Ça nous rajeunit pas Jean-Pierre Pernaut. C'est avec toi que tout a commencé il y a presque 16 ans !! Merci pour ta bienveillance, bravo pour ces années exceptionnelles et en plus ça continue. Des bisous mon JP et pensée pour ce dernier JT", a-t-elle écrit, dans un message accompagnant un cliché d'elle et du journaliste tout sourire face à l'objectif.

Après avoir fait ses débuts à la radio, sur Radio Nostalgie, Radio Nova ou encore Radio FG, la maman de Charlie et Alphonse a ensuite travaillé à la télévision, en tant que chroniqueuse. Durant la saison 2003-2004, Alessandra Sublet a notamment travaillé pour Match TV, dans l'émission J'y étais, mais également dans Combien ça coûte ? sur TF1. Si elle n'y est restée que quelques mois, elle a toutefois a eu le temps de côtoyer Jean-Pierre Pernaut, qui était aux commandes de ce programme consacré à l'argent et aux gaspillages économiques.

En novembre dernier, alors que le compte Twitter "Instant-Vintage" avait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean-Pierre Pernaut : moment tendresse avec son petit-fils pour son dernier JT
VIDEO - Nathalie Marquay aussi émue que Jean-Pierre Pernaut pour son dernier 13h
Marie-Sophie Laccarrau face à des « remarques graveleuses »: la remplaçante de Jean-Pierre Pernaut a connu des débuts chahutés
VIDEO - "Tout le monde a dit n'importe quoi", Pascal Praud vise Olivier Véran
Thomas Langmann : son ex bras droit le fait condamner