"Vous sauvez des vies mais ne bloquez pas ma voiture" : le message consternant laissé aux secouristes

Dépité par le message laissé sur le pare-brise de son ambulance, l'urgentiste Tasha Starkey a poussé un coup de gueule sur twitter.

Dans leur quotidien, les secouristes d'où qu'ils viennent sont confrontés au pire, souvent prêt à tout pour sauver des vies. Parfois comme le rapportent nos confrères du Sun, ils doivent composer avec la bêtise humaine, comme en témoigne ce message laissé sur le pare-brise d'une ambulance : " Vous sauvez des vies, mais ne garez pas votre fourgonnette à un endroit stupide qui bloque ma voiture".

Effarée par cette note la secouriste Tasha Starkey a pris le message en photo avant de le publier sur twitter. Ce vendredi 10 novembre, les urgentistes s'étaient rendus à Birmingham pour porter secours à un homme qui vomissait du sang. Restés environ 30 minutes sur place, le patient a ensuite été transporté à l'hôpital afin d'être pris en charge.

Malheureusement, le patient est décédé et dans son message, Tasha Starkey s'est contentée d'exprimer son désarroi : " Arrivés à l'hôpital pour prendre en charge ce patient dans un état très critique, nous avons trouvé cette note...".

Un message qui a crée la stupéfaction dans toute l'équipe comme le confie Sam Grimson, l'un des responsables : "Un de nos équipages a rencontré cette note délicieuse après avoir assisté un patient souffrant d'une hémorragie interne majeure. L'équipe n'est pas resté longtemps sur place à cause de l'état critique du patient. Nous essayons toujours de nous garer correctement, mais parfois ce n'est pas possible".

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

Affaire Saad Lamjarred : la victime, en larmes, revient sur la nuit du viol
Un ancien gérant des Restos du Coeur retrouvé poignardé
Caroline, rescapée du Bataclan : "La police m'a dit que je bloquais la ligne pour de vraies urgences"
13-Novembre : "On est des laissés-pour-compte" déplore le fils de la première victime au Stade de France
Attentat du 13-Novembre : "Je ne veux pas être là, je ne veux pas voir cela", l'ex-patron du RAID se confie

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages