"Sauvetage de l’équipage demandé!" : un enregistrement audio du navire Moskva coulé a été révélé

Kiev avait affirmé avoir frappé avec un missile le navire coulé le 14 avril dernier, tandis que la Russie expliquait que l’explosion était due à un incendie accidentel. Dans un enregistrement audio révélé par les Ukrainiens, le personnel de bord parle bien d'impact sur la coque du bateau.

Négligence ou coup de force de l'armée ukrainienne? Le croiseur Moskva, navire amiral de la flotte russe en mer Noire, a été touché le 14 avril dernier après avoir été gravement endommagé. Une attaque revendiquée par l'armée ukrainienne, mais démentie par les Russes qui ont toujours privilégié la thèse de l'accident.

"Deux impacts, le bateau va se renverser sur le côté"

Une dernière version qui se retrouve mise à mal par un enregistrement audio diffusé par l’armée ukrainienne et présenté comme une communication établie depuis le navire au moment des faits.

Sirènes hurlantes en fond, on entend la communication des hommes de Vladimir Poutine, visiblement affolés, qui réclament de l'aide extérieure après que le Moskva, fleuron de la flotte russe depuis près de 40 ans, vient de subir une frappe. Dans cet audio, un soldat dit:

"Situation d’urgence sur le Moskva: deux impacts, le bateau va se renverser sur le côté, inclinaison de 30 degrés, l’hélice est détruite".

Et de préciser:

"L’impact est en dessous de la ligne de flottaison, impossible d’approcher du bateau remorqueur! Sauvetage de l’équipage demandé!"

Le Moskva coulé avec l'aide du renseignement américain

Selon les informations de NBC News, cette frappe de Kiev a été réalisée grâce à l'aide des informations fournies par les services de renseignement des États-Unis.

A en croire des responsables anonymes cités par la chaîne, les forces ukrainiennes ont demandé aux Américains des renseignements concernant un navire croisant en mer Noire. Les Américains auraient alors identifié le bâtiment comme étant le Moskva et auraient précisé sa position.

Mis en service en 1983 d'abord sous le nom de Slava, le Moskva était le plus important porteur de missiles russe en mer Noire. Équipé de seize lanceurs de missiles antinavire ainsi que d'une variété d'armes anti-sous-marins et anti-aériennes, il avait été affecté en 2015 en Méditerranée pour protéger la base aérienne russe de Hmeimim, en Syrie. C'est notamment de là d'où partaient les avions russes pour bombarder la ville d'Alep.

Outre une nouvelle perte matérielle, le naufrage du Moskva a fait un mort et 27 disparus parmi l'équipage selon les autorités russes.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Alésia : "La pire chose que la Russie a fait de notre peuple, ce n’est pas de nous tuer. Ils ont fait bien pire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles