Pour sauver son économie, le Japon s'attaque à ses célibataires

Alors que le pays affiche un taux de natalité qui n'a jamais été aussi bas depuis 1899, le gouvernement s'inquiète du rétrécissement important de sa population.

Mieux comprendre ses célibataires pour les aider à trouver l'amour et à fonder une famille, c'est la technique choisie par le Japon. D'après une étude réalisée sur 4.000 célibataires et dont les résultats ont été dévoilés ce mardi 18 juin, près de la moitié avouent ne pas réussir à trouver l'amour alors qu'ils en ont envie. Selon les femmes et les hommes sondés, qui ont entre 20 et 40 ans, leur vie quotidienne ne leur permet pas de trouver l'âme soeur, rapportent Les Échos. Dans le même temps, 61,4% des célibataires reconnaissent qu'ils ne font rien pour remédier à la situation. Face à ce constat inquiétant pour la population japonaise, le gouvernement réfléchit à des mesures pour promouvoir davantage le mariage.

Ainsi, l'exécutif espère que les unions pourront relancer considérablement la natalité. Dans le pays, il est impensable de concevoir un enfant sans être marié. Selon la dernière étude de l'OCDE, seules 2,3 % des naissances se font hors mariage au Japon alors qu'en France le taux atteint près de 60%. En 2018, comme le souligne Japan FM, le Japon, pour la troisième année consécutive, a vu son nombre de naissances baisser, pour rester inférieur à un million alors que le nombre de morts est d'1 362 000. Inverser cette dépopulation est devenu l’un des objectifs principaux du gouvernement japonais. "Les conditions économiques et la difficulté à gérer en même temps le travail et les enfants sont considérées comme la principale raison du déclin des naissances", analyse d'ailleurs un représentant du gouvernement.

Situation inquiétante dans la capitale japonaise

Alors qu'à Okinawa, le nombre de naissances est plus élevé que le nombre de morts, la situation à Tokyo est alarmante. Seules 918.397 naissances ont été enregistrées en 2018. Un record depuis des décennies. À ce rythme, le pays pourrait très bientôt perdre près d'un million de personnes par an, s'alarment certains démographes.

>> A lire aussi : Le Japon ouvre les portes de la prison de Carlos Ghosn, partiellement

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Theresa May s'engage à démissionner pour sauver son accord de Brexit
Au Japon, le G20 Finances dans l'urgence des tensions commerciales
Course contre la montre au Venezuela pour sauver ses réserves
"Royal baby" : le coût extravagant de la grossesse de Meghan Markle
Japon: une écolière et un parent tués dans l'attaque au couteau d'un groupe d'enfants