«On sature» : après une nuit caniculaire, les Parisiens suffoquent

Météo France a levé l'alerte rouge canicule sur 15 départements de la façade atlantique. Mais la canicule n'est pas encore terminée puisque la vague de chaleur se déplace vers le nord et l'est du pays, touchant par exemple l'Île-de-France, où les Parisiens et Franciliens affrontent difficilement ces températures.

Le ventilateur, la fenêtre ouverte...

La nuit a été courte pour les Parisiens. Il est évidemment difficile de s'endormir avec cette chaleur. Les températures n'ont pas énormément baissé durant la nuit. Dans ces conditions, Stéphane est arrivé sur son lieu de travail, dans sa boulangerie, vers 3 heures du matin. "On met de l'eau au congélateur pour refroidir les pétrins pour que ça ne monte pas trop en température. Et puis on s'adapte, on essaye de faire le plus gros la nuit parce que c'est à ce moment qu'il fait le moins chaud", raconte-t-il.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"Le ventilateur brasse de l'air chaud"

Pour essayer de dormir au frais, certains ont opté pour le ventilateur, d'autres ont tenté de dormir la fenêtre ouverte. Pas vraiment une bonne idée lorsqu'on habite dans une ville. D'après Mohamed, interrogé au micro d'Europe 1, la solution idéale n'existe pas. "Nous, on n'a pas la clim à la maison. On est sous les combles, donc grosse, grosse chaleur. Le ventilateur brasse de l'air chaud, mais on essaye quand même d'ouvrir la fenêtre pour créer un peu de courant d'air. Malgré tout, ça reste tout ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles