Le satellite Gaia livre la plus grande carte chimique de la Voie lactée !

Ceci est une carte chimique inédite de la Voie lactée : une vue de la totalité du ciel montrant un échantillon des étoiles de notre galaxie figurant dans la 3e édition du catalogue des données du satellite Gaia. La couleur indique la métallicité stellaire. Les étoiles plus rouges sont plus riches en « métaux » c'est-à-dire, en langage astronomique, en éléments chimiques lourds. 
Ceci est une carte chimique inédite de la Voie lactée : une vue de la totalité du ciel montrant un échantillon des étoiles de notre galaxie figurant dans la 3e édition du catalogue des données du satellite Gaia. La couleur indique la métallicité stellaire. Les étoiles plus rouges sont plus riches en « métaux » c'est-à-dire, en langage astronomique, en éléments chimiques lourds.

C'est le nouveau chapitre d'une mission hors-norme qui a pour but de cartographier en 3D l'ensemble de la Voie lactée. La troisième édition du catalogue d'astres et d'objets cosmiques issue des données récoltées par le satellite européen Gaia (DR3), en fonction depuis 2013, vient d'être dévoilée par l'Agence spatiale européenne. Une mine d'informations aussitôt rendue disponible pour l'ensemble de la communauté scientifique mondiale qui passera de nombreuses années à en extraire la substantifique moelle. Il faut dire qu'elle contient notamment des données entièrement nouvelles et des mesures améliorées pour près de deux milliards d'étoiles !

Cette image reprend quatre cartes du ciel réalisées avec les nouvelles données de Gaia. Les deux premières exploitent les vitesses radiales des astres du catalogue DR3, la troisième est une cartographie de la poussière interstellaire qui remplit la Voie lactée tandis que la dernière montre la composition chimique des étoiles observées.  © ESA/Gaia/DPAC; CC BY-SA 3.0 IGO

Étranges tremblements

Composition chimique, température, couleurs, masse, âge, distance et vitesse à laquelle les étoiles s'éloignent ou se rapprochent de nous (vitesse radiale) sont autant de caractéristiques qui dressent de véritables cartes d'identité de ces astres (1,8 milliard) et témoignent de la structure et de l'histoire passée de notre galaxie. Et ce n'est pas tout, car la DR3 de Gaia constitue également le plus grand catalogue d'étoiles binaire [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles