Comment s'assurer que nos trouvailles de seconde-main ne nous ramènent pas de punaises de lit

Nawal Bonnefoy
·3 min de lecture
Une boutique de vêtements de seconde main (photo d'illustration) - Mary Orel - Wikimedia - CC
Une boutique de vêtements de seconde main (photo d'illustration) - Mary Orel - Wikimedia - CC

Gare à ce qui se cache au fond des poches de cette jolie robe vintage. Ou dans les recoins du tiroir de cette table de chevet d'époque. Les achats d'occasion peuvent être le foyer de punaises de lit qui n'attendent qu'une chose: coloniser votre appartement.

Selon une étude de l'institut Ipsos pour BadBugs.fr (plateforme qui met en contact particuliers et entreprises de désinsectisation), publiée le 16 mars, 7% de la population française a été victime de punaises de lits au cours des cinq dernières années. Et parmi les sources d'infestation les plus soupçonnées, 10% sont liées au marché de la seconde main, indique encore l'étude. Il s'agit même de la quatrième source d'infestation, après les voyages (44 %), les interactions avec des proches touchés (30 %) et l'emménagement dans un lieu déjà infesté (20 %).

Si ce chiffre peut inquiéter les consommateurs de vintage, il est inutile de tomber dans la psychose et de boycotter brocantes et friperies: il existe des gestes simples et des réflexes à adopter, afin de chiner en toute sécurité.

> Pendant le shopping, une inspection minutieuse

Place à la vigilance durant votre shopping. Tout comme vous examineriez n'importe quelle pièce d'occasion pour vous assurer de son bon état, vérifiez aussi si des locataires peu désirables y ont élu domicile. Une punaise de lit adulte, qui mesure entre 4 et 7 millimètres de longueur, se repère à l'œil nu.

"Pour les larves, c'est un peu plus compliqué, car elles sont un peu transparentes, c'est comme un grain de sable sur pattes", explique Monsieur Mechrafi, spécialiste du traitement de punaises de lit au sein de l'entreprise Track-Nuisibles.

Pour les vêtements, inspectez avec attention les coutures, les poches, les plis et la doublure - n'hésitez pas à retourner complètement un habit, car c'est dans ce genre de recoins qu'elles adorent se cacher. Même chose pour les sacs, dont on doit vérifier chaque centimètre.

Pour les meubles, le spécialiste conseille de "l'inspecter à 360 degrés, et surtout les faces cachées". Faites attention à bien regarder dans les tiroirs, sous le meuble, dans les moulures... Vous pouvez d'ailleurs vous aider d'une lampe de poche (ou de celle de votre téléphone) pour examiner avec minutie les recoins les plus sombres.

> Une fois rentré chez soi, coup de chaud ou coup de froid

Pour plus de sécurité, il est déconseillé de porter directement un vêtement d'occasion, et encore moins de le ranger avec ses autres affaires, au risque de les contaminer. Si votre nouvelle acquisition est solide, lavez-la à 60 degrés ou passez-la au moins 30 minutes au sèche-linge: une punaise de lit et ses larves ne résistent pas à de trop hautes températures.

Votre achat est plus délicat? Ouf, les punaises de lit ne supportent pas non plus les températures trop basses. Placez-le dans votre congélateur, entre votre pot de glace vanille-macadamia et votre sachet de haricots surgelés. Monsieur Mechrafi conseille de laisser l'habit en question "au moins 72 heures" au froid.

Le spécialiste met en garde sur l'utilisation de l'aspirateur, qui va "aspirer mais pas tuer" les insectes qui pourront ensuite en ressortir, ou encore le sèche-cheveux, qui va "les répandre partout dans votre habitation" et donc déplacer le problème, au lieu de l'éradiquer.

Pour des objets plus volumineux, et qui ne pourront donc ni rentrer dans votre machine à laver, votre sèche-linge ou votre congélateur, mieux vaut faire appel à un professionnel.

Si vous devez vous séparer des meubles ou pièces de décoration contaminés, ne les abandonnez pas simplement dans la rue: ils pourraient infester vos voisins ou des passants. Le mieux est, là encore, de faire appel à un spécialiste. Si cela n'est pas possible, emballez hermétiquement les objets concernés dans des sacs poubelles fermés avec du scotch, et indiquez avec une feuille la présence de punaises de lit.

Article original publié sur BFMTV.com