Sarthe: deux hommes mis en examen et écroués après l'enlèvement du père de l'influenceur TeufeurS

Deux hommes ont été mis en examen et écroués dans le cadre d'une enquête sur l'enlèvement du père d'un influenceur la semaine dernière dans la Sarthe, a annoncé ce mercredi le parquet du Mans. Jeudi matin 24 août, au village de Cures, "un individu se faisant passer pour un livreur Amazon sonnait au domicile, l'occupant, seul au domicile, était aussitôt emmené de force dans le véhicule par plusieurs individus", a indiqué le parquet dans un communiqué.

Le fils de l'homme kidnappé a reçu sur son lieu de vacances "une vidéo sur laquelle apparaissait son père, attaché, la bouche scotchée, une arme automatique braquée sur la tête". Une demande de rançon était adressée à cet "influenceur connu ayant ostensiblement fait fortune", selon cette même source.

"Aucune violence ni maltraitance"

D'après plusieurs médias, l'influenceur est Killian Desnos, dit TeufeurS sur les réseaux sociaux. Âgé de 30 ans, il a fait fortune dans les jeux d'argent en ligne sur Twitch et Youtube.

Le procureur de la République du Mans saisissait la Brigade de recherches de la gendarmerie du Mans et la Section de recherches d'Angers "pour les faits d'enlèvement, séquestration, en bande organisée", avec le GIGN en appui.

"En dépit des recommandations faites par les enquêteurs, le fils versait la rançon demandée" pour libérer son père, a indiqué le parquet.

"Ma famille va bien"

"Je me sens fautif, même si je sais qu'au fond de moi je ne suis pas responsable, c'est difficile. Ma famille va bien, nous allons prendre une pause avec toute mon équipe pour nous remettre de la situation", a écrit sur X TeufeurS, qui compte plus de 400.000 abonnés.

Vendredi dans la Sarthe, la victime était libérée et recueillie par des automobilistes qui ont alerté la gendarmerie. "Il n'avait subi aucune violence ni maltraitance", d'après le parquet.

Après avoir identifié le faux livreur Amazon, un second individu, également très défavorablement connu pour des faits de vol avec arme et association de malfaiteurs, était aussi interpellé.

Au terme de la garde à vue, les deux mis en cause étaient déférés et conduits devant un juge d'instruction, le procureur ayant ouvert une information judiciaire notamment des chefs d'extorsion en bande organisée avec arme, arrestation, enlèvement, détention arbitraire d'otages commis en bande organisée.

Article original publié sur BFMTV.com