Sarthe : à la cantine, pas de porc, pas de viande !

Sarthe : à la cantine, pas de porc, pas de viande !

Il invoque la laïcité et surtout des économies : Marcel Mortreau, maire de Sargé-lès-Le Mans, une petite commune située près du Mans, a décidé de supprimer les plats de substitution proposés aux élèves ne mangeant pas de porc.

Une charge supplémentaire pour la commune

Sur les 220 enfants de maternelle et primaire qui fréquentent les cantines scolaires de sa commune, 27 sont concernés. Au micro d'Europe 1, l'édile se justifie ainsi : "Le maire n'est pas tenu d'offrir des repas répondant aux exigences religieuses. C'est le principe de la laïcité". Et la municipalité d'expliquer que le nouveau prestataire de la commune chargé de livrer les cantines scolaires s'est plaint d'une charge supplémentaire.

Une décision légale

Cette décision scandalise certains parents d'élèves qui crient à la discrimination : de fait, les enfants concernés devront se passer de viande lorsque le porc sera au menu. Pourtant, la décision du maire, bien que polémique, est tout à fait légale : une circulaire sur la laïcité publiée par le ministère de l'Intérieur en 2011, rappelle que la cantine étant un service public, "l'établissement des menus et le fait de prévoir des menus en raison de pratiques confessionnelles ne constitue ni un droit pour les usagers ni une obligation pour les collectivités".

Une crèche polémique

Cette polémique intervient quelques jours après des tensions liées à une crèche de la nativité installée dans le hall du conseil général de Vendée. Mardi 3 décembre, le tribunal administratif de Nantes avait ordonné son retrait au nom du principe de séparation de l’Eglise et de l’Etat. Cette affaire aurait pu en rester là si elle n’avait pas suscité l’indignation de nombreux habitants et élus du département.