Sarkozy invite son "ami" Bertrand à "se faire entendre"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Figure tutélaire de la droite, M. Sarkozy s'est pour l'instant gardé d'apporter un quelconque soutien à un candidat de son camp.

L'ancien président Nicolas Sarkozy a invité mercredi son "fidèle ami" Xavier Bertrand à "se faire entendre" dans la campagne présidentielle, à l'issue d'une rencontre à Calais (Pas-de-Calais) avec le président de la région des Hauts-de-France, candidat ex-LR pour 2022. "A lui de se faire entendre. Ça ne dépend pas de ce que peuvent dire les uns et les autres", a-t-il déclaré en réponse à une question sur sa candidature. Avant d'ajouter: "Moi-même, Jacques Chirac m'a beaucoup aidé."

Figure tutélaire de la droite, M. Sarkozy s'est pour l'instant gardé d'apporter un quelconque soutien à un candidat de son camp. L'ex-président, qui a récemment rencontré la présidente d'Ile-de-France Valérie Pécresse (Libres, ex-LR) et l'ancien négociateur européen sur le Brexit Michel Barnier (LR), eux aussi candidats pour mener la droite à la présidentielle, a souligné qu'il donnerait "le moment venu" son avis sur cette bataille électorale.

"

Xavier est un ami, il l'a toujours été

"

"Xavier est un ami, il l'a toujours été", a insisté mercredi Nicolas Sarkozy à propos de son ancien ministre du Travail, occultant les différends qui ont émaillé leur relation. Si le chiraquien Xavier Bertrand a été choisi par Nicolas Sarkozy comme porte-parole de campagne, aux côtés de Rachida Dati avant d'être élu en 2007, les deux hommes se sont ensuite éloignés et Xavier Bertrand était absent de la campagne présidentielle de 2012 que Nicolas Sarkozy a perdue face à François Hollande.

"J'ai fait un parcours qui est le mien, je suis fier. Xavier peut mener son ambition, je peux parfaitement le comprendre. Je ne suis pas quelqu'un d'amer qui pense qu'après lui il n'y a plus rien", a-t-il ajouté. Nicolas Sarkozy était à Calais pour remettre à la maire Natacha(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles