Sarcelles : un policier tue trois personnes et se donne la mort avec son arme de service

France 3
Sarcelles : un policier tue trois personnes et se donne la mort avec son arme de service

Un quartier habituellement tranquille est investi par les policiers dans la matinée du 19 novembre.

Le drame qui s'est noué ici la veille serait parti d'une dispute amoureuse. Il est près de 20 heures 45 quand un policier retrouve son ex-petite amie. Dans une voiture ils parlent de leur séparation et la conversation s'envenime. Le fonctionnaire blesse la jeune femme au visage. Deux passants tentent d'intervenir, ils sont abattus. L'un avait 30 ans, l'autre 44.

Folie meurtrière

Le policier ne s'arrête pas là et bascule dans une folie meurtrière. Il se rend dans la maison de son ancienne petite amie. Avec son arme de service, il tue le père, blesse grièvement la mère et touche la soeur au fémur avant de se suicider au fond du jardin. L'ancien maire de Sarcelles a longtemps habité dans le quartier et connait la famille touchée. Au lendemain du drame, beaucoup s'interrogent sur la question du port d'arme pour les policiers hors service. Le policier avait 31 ans, c'était un fonctionnaire très apprécié de sa hiérarchie.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Sarcelles : ce que l'on sait du triple meurtre perpétré par un policier
Triple meurtre à Sarcelles : "Le sujet n'est pas le port d'armes des policiers, c'est la violence conjugale", estime Marlène Schiappa
Territoire de Belfort : un enfant de 8 ans meurt à la suite d'un malaise cardiaque pendant un tournoi de football
Suicides dans la police : les femmes des forces de l'ordre en colère dans la rue
Les policiers doivent-ils conserver leur arme 24h sur 24 ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages