Sarah Fraisou porte plainte contre Ahmed pour violences conjugales : "Tu es un monstre"

On ne peut pas vraiment dire que Sarah Fraisou a eu beaucoup de chance en amour depuis qu'elle s'est fait connaître dans la télé-réalité. La star a vécu plusieurs relations compliquées comme celle avec Sofiane ou bien avec Malik. En 2019, elle s'est mise en couple avec Ahmed et ils se sont même mariés en juillet 2020 avant d'annoncer leur séparation en mars 2021.

En décembre de la même année, Sarah Fraisou révélait avoir été victime de violences conjugales lors d'un live avec Marc Blata. Depuis, elle a plusieurs fois évoqué ces violences qu'Ahmed, lui, a toujours démenties. "Je me sens violée, je me sens psychologiquement atteinte et cette personne-là a eu des actes physiques, des violences physiques sur moi et je n'en ai jamais parlé avant parce que pour moi, mon rôle de femme était de protéger mon soi-disant mari" avait-elle confié au début du mois d'avril 2022.

Sarah Fraisou porte plainte contre Ahmed, "Règle ça avec la justice"

Aujourd'hui, c'est vers la police que Sarah Fraisou s'est tournée dans cette affaire. Si elle ne nomme pas Ahmed dans son message posté en stories sur Instagram, la candidate des Anges confie avoir porté plainte contre son ex-compagnon suite aux violences dont elle aurait été victime. Selon elle, ce dernier aurait contacté ses proches récemment ce qui l'a poussée à se tourner vers la police. "Aujourd'hui, je fais ma vie, j'ai mes amis, j'ai mon chéri, je suis passée à autre chose...

Lire la suite


À lire aussi

Rohff : sa femme porte plainte pour violences conjugales, il réagit sur Facebook
Aya Nakamura victime de violences conjugales : elle explique pourquoi elle n'a pas porté plainte
Illan s'explique avec Bastos après avoir porté plainte contre lui : "j'étais à terre"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles