Sarah Fraisou "galère énormément" pour tomber enceinte : elle évoque ses difficultés

Nombreuses sont les personnalités de télé-réalité à être devenues mères ces dernières années. On pense notamment à Nabilla Benattia, qui est l'heureuse maman de Milann (2 ans) et Leyann (né le 5 juin dernier), ou à Jessica Thivenin, qui a eu Maylone (2 ans) et Leewane (9 mois). Ce bonheur, Sarah Fraisou (29 ans) ne le connaît pas encore. Pourtant, elle le désire du plus profond de son âme.

Le 8 juin 2022, l'ancienne candidate de La Villa des coeurs brisés (2021) a organisé une session de questions/réponses avec ses abonnés, sur Instagram. Et elle n'a pas échappé à une question sur la maternité. Un internaute a souhaité savoir quand est-ce qu'elle allait fonder sa famille avec son nouveau compagnon Mehdi. "Si vous savez à quel point ce serait mon rêve ! J'aimerais tellement, là tout de suite, être enceinte. Mais on ne fait pas forcément comme on veut dans la vie", a-t-elle répondu. Un sujet douloureux pour Sarah Fraisou qui reçoit régulièrement des messages sur le sujet. "C'est une question qui revient beaucoup de fois, qui est chiante. Vous voyez tellement sur les réseaux sociaux tout le monde tomber enceinte aussi rapidement. Et bien non ! La vie n'est pas comme ça, les amis. Des femmes galèrent énormément pour en avoir et j'en fais clairement partie", a-t-elle poursuivi. Malgré tout, elle garde l'espoir de devenir maman prochainement.

Récemment, c'est Aurélie Dotremont qui abordait ce sujet...

Lire la suite


À lire aussi

Sarah Fraisou, ses difficultés pour tomber enceinte : "Je sais qu'on se sent seules et anormales"
Ashley Graham enceinte : Des difficultés à tomber enceinte ? Elle répond
Kourtney Kardashian : Son médecin lui conseille d'avaler pour tomber enceinte (et ce n'est pas une blague)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles