Sarah Ferguson revient sur ses années noires avec Diana

·1 min de lecture
Sarah Ferguson sort un livre à l'eau de rose.
Sarah Ferguson sort un livre à l'eau de rose.

Il n?y a pas que Meghan qui se plaint du harcèlement qu?elle a subi de la part des tabloïds britanniques? Dans une grande confession obtenue par le magazine américain People, Sarah Ferguson passe à table et revient sur les années noires qu?elle a traversées dans les années 1980, quand elle était en permanence comparée à Diana, l?icône incontestable du clan. Comme dans un mauvais conte de fées, la presse britannique avait choisi de cibler Fergie comme le vilain petit canard de la famille, la duchesse rouquine, sans classe, trop enrobée, limite vulgaire? Les tabloïds sont allés jusqu?à la surnommer « duchesse of Pork », en écho avec son titre de duchesse d?York, c?est dire la bassesse des attaques de l?époque?

« Nous étions positionnées en tant que sainte et pécheresse, s?est souvenue l?épouse du prince Andrew. Dans les années 1980, il y avait Diana, qui était belle, et Fergie, grosse et mal fagotée. » Des comparaisons acides qui l?ont régulièrement forcée à faire du yo-yo avec son poids ? elle avait perdu jusqu?à 12 kilos avant son mariage avec le second fils de la reine, en juillet 1986. « Nous étions juste là pour que cette presse gagne beaucoup d?argent. À l?époque, nous n?en avions pas conscience toutes les deux, poursuit Sarah dans People. La chose la plus importante était de rester solides ensemble, et nous l?avons fait, peu importe ce que les gens écrivaient. »

Indifférence des Windsor

Elle raconte notamment que toutes deux se connaissaient depuis l?ado [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles