Sarah Ferguson non grata aux obsèques du prince Philip ? Il la trouvait "à pâlir d'effroi" jusqu'au bout

·1 min de lecture

Pour l'instant, elle évite la gaffe. Alors qu'elle vient d'apporter un soutien inattendu à l'animateur Piers Morgan, ennemi juré de Meghan Markle, disons plutôt que Sarah Ferguson ne cède pas à un hommage hypocrite au prince Philip. Difficile pour elle de rivaliser avec les larmes de Sophie de Wessex, les mots du prince Charles à son "cher papa", la photo inédite dévoilée par le prince William et Kate Middleton, le communiqué décalé du prince Harry ou même l'apparition inespérée de son ex, le prince Andrew, le fils préféré devenu paria.

Alors qu'elle occupe avec le père de ses filles le Royal Lodge situé sur les terres du château de Windsor, la presse britannique n'imagine pas davantage qu'elle se glisse parmi les 30 membres de la famille royale attendus pour les funérailles du duc soumises à un strict protocole, pandémie oblige. Certes, Meghan Markle, "trop enceinte", a déjà fait savoir qu'elle cédait sa place. Mais comme le rappelle le Daily Mail, l'inimitié entre le prince Philip et son ex-belle-fille courait toujours. Tout juste s'était-elle teintée d'indifférence, lorsque feu l'époux d'Elizabeth II et Fergie se croisaient à des mariages, ces dernières années.

Tout avait bien commencé. Fille d'un écuyer de la reine, Sarah Ferguson était devenue la belle-fille préférée du vieux duc, après son mariage avec Andrew, en 1986. Le prince Philip appréciait la spontanéité de la flamboyante, ainsi que ses éclats de rire à ses blagues les plus potaches. Le ciel s'était déchiré durant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Le prince Philip à 17 ans : il ne laissait pas indifférente la grand-mère de Cara Delevingne
« Ils ont les chocottes » : Olivier Véran et Jean Castex face au risque pénal
Alice Detollenaere enceinte : la compagne de Camille Lacourt complexe sur son poids
VIDEO - Alexia Laroche-Joubert "a vécu un drame épouvantable" : Benjamin Castaldi la soutient
Le prince Harry inquiet de laisser Meghan seule et enceinte