Sarah Ferguson : ce drame terrible qui l'a meurtrie pendant le confinement

L’année 2020 n’est pas de tout repos pour Sarah Ferguson. En plus de devoir annuler les noces de sa fille Beatrice d'York à cause du coronavirus, l’ex-épouse du prince Andrew n’a pas pu assister aux obsèques de l’une des ses amies les plus proches en raison des mesures de confinement. C’est dans le podcast de Stewart Roberts intitulé Hear Me See Me, (Entend-moi, regarde-moi, en français), qu’elle se confie sur ce drame.

Lorsque son interlocuteur l’interroge sur ce qui l’a le plus marqué pendant cette période, l'ancienne belle-fille sulfureuse d’Elizabeth II répond : “Une de mes plus vieilles amies est morte d'un cancer, il y a environ trois semaines, et j'avais envie de lui dire au revoir. Je pense qu'il y a beaucoup, beaucoup de gens dans le monde entier qui ne peuvent pas faire des adieux appropriés à leurs proches". Malgré sa douleur, Sarah Ferguson trouve du réconfort au sein de sa nouvelle fondation Sarah's Trust oeuvrant auprès de ceux qui - comme elle - n’ont pas pu rendre un dernier hommage aux membres de leur famille et amis décédés pendant l'épidémie de coronavirus. 

Sarah Ferguson vient en aide aux personnes en deuil

“Je pense que c'est quelque chose pour lequel le Sarah's Trust va faire campagne lorsque le confinement sera terminé. Nous allons commencer à créer un fonds, où les gens pourront nous écrire, pour qu’on les aide à payer leurs funérailles ou pour payer un moment d'amour [afin] qu'ils puissent dire au revoir à leurs proches", explique Sarah Ferguson.

De son

Retrouvez cet article sur GALA

Diana : cette remarque cruelle du prince Charles qui l'a anéantie
VIDÉO - "On est bien" : quand Guy Bedos s'allongeait sur la tombe de son père
"Très bonne idée" : Jean-Marie Bigard répond ironiquement à Nathalie Saint-Cricq
Angelina Jolie malheureuse avec Brad Pitt : elle se cachait pour pleurer
Kate Middleton et William : ce beau geste fait incognito