"Sarah la crieuse" a ses techniques pour faire fuir les hommes

·2 min de lecture

Sur TikTok, "Sarah la crieuse" multiplie les techniques pour faire fuir les hommes qui l'accostent lourdement dans la rue.

HARCÈLEMENT - “Hé vas-y, donne-moi ton snap”. Sarah, une jeune rouennaise de 20 ans, raconte avoir déjà vécu de nombreuses fois cette situation dans la rue. Un ou plusieurs hommes la suivent en voulant avoir son contact sur les réseaux sociaux. Parfois, un “je n’ai pas snap” ne suffit pas à les faire lâcher l’affaire. Pour les éloigner le plus rapidement possible et éviter qu’ils ne la suivent durant de longues minutes, la jeune femme a développé des techniques infaillibles.

Dans les transports en commun ou dans la rue, Sarah n’hésite pas à faire la poule, le T-Rex ou encore le dindon, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. D’une seconde à l’autre, elle se met à reproduire le son de l’un de ces animaux face à son agresseur. Surpris, ce dernier finit toujours par partir. 

“Quand on est une femme, on a deux choix. Soit être méchante et se prendre une gifle. Soit être trop gentille et la personne nous suit jusqu’en bas de chez nous”, confie Sarah dans une interview pour Konbini. “J’ai commencé à faire ces techniques-là en me disant qu’ils n’allaient pas être plus méchants, mais ils vont être déstabilisés. Et puis ça marche”, se félicite-t-elle. La jeune femme a subi un harcèlement qui l’a traumatisée. Voir un ou plusieurs hommes s’approcher d’elle dans les rues est une source de stress.

Pour permettre au plus grand nombre de connaître ses techniques et de les utiliser, Sarah les partage sur TikTok et Instagram sous le pseudo “Sarah la crieuse”. Certaines de ses vidéos enregistrent près de 5 millions de vues.

Selon une étude menée par Stop Harcèlement de rue en 2020, 86% des répondants affirment avoir été harcelés à proximité de leur domicile.

À voir également sur Le HuffPost: Face au harcèlement scolaire, Macron annonce de nouveaux outils

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Journée internationale des droits des femmes : Margaux - "La rue ça peut faire peur avec toutes les agressions et le harcèlement. La "reprendre" dans un un but concret, ça m’a motivée"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles