Sarah Abitbol violée à 15 ans par son entraîneur : la terrible discussion avec sa fille Stella

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est une histoire qui fait froid dans le dos et qui va être diffusée ce soir en prime time sur France 2 dans le documentaire Un si long silence. La patineuse Sarah Abitbol y raconte le calvaire qu'elle a vécu lorsqu'elle était jeune, à peine âgée de 15 ans et violée à plusieurs reprises par son entraîneur de l'époque, Gilles Beyer. Une situation terrible qui va durer deux ans pour la jeune femme, mais ce n'est que trente ans plus tard qu'elle osera en parler dans un livre sorti en 2020. Une véritable déflagration dans l'univers policé du patinage artistique.

Après le livre, Sarah Abitbol est donc passée au documentaire pour que son histoire permette de libérer la parole des femmes dans ce genre de cas. Elle qui a mis si longtemps avant d'en parler publiquement, avoue aujourd'hui que cela a également été compliqué d'en parler à sa fille, Stella, âgée de 11 ans. "J'ai mis un an avant de lui en parler. J'ai réussi il y a quelques mois, mais avant je n'y arrivais pas", confesse-t-elle aujourd'hui dans une interview accordée à Gala.

Je lui ai parlé avec des mots d'enfants, en lui disant que mon entraîneur s'était assis sur mon lit, qu'il avait touché mon corps

Une situation très complexe à faire comprendre à un enfant et pour y arriver, Sarah Abitbol a essayé de se mettre au niveau de sa fille. "Je lui ai parlé avec des mots d'enfants, en...

Lire la suite


À lire aussi

Régis (Koh-Lanta), ses filles de 4 ans menacées de viol : "C'est allé si loin que..."
Affaire d'Outreau : L'un des acquittés accusé d'avoir violé sa fille de 15 ans
Sarah Abitbol violée dans sa jeunesse : comment a-t-elle réussi à l'expliquer à sa fille ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles