Comme Sarah Abitbol, les sportives de haut niveau sont plus exposées aux violences sexuelles

Marine Le Breton
La championne Sarah Abitbol et plusieurs sportives prennent la parole sur les violences sexuelles dans le sport.

VIOLENCES SEXUELLES - C’est une déflagration dans le sport de haut niveau. Plusieurs patineuses et nageuses prennent la parole ce mercredi 29 janvier dans des enquêtes parues dans L’Équipe et L’Obs, sur des violences sexuelles subies quand elles étaient adolescentes.

Sarah Abitbol, décuple championne de France artistique, affirme avoir été violée à plusieurs reprises par son entraîneur, Gilles Beyer. L’athlète Béatrice Dumur évoque aussi des viols subis entre 1985 et 1989. Des attouchements sont décrits par une autre patineuse, Anne Bruneteaux. Hélène Godard décrit à L’Équipe que “Gilles Beyer, de huit ans son aîné, aurait eu deux rapports sexuels avec elle alors qu’elle avait entre 13 et 14 ans”. Quatre nageuses de haut niveau accusent un entraîneur, Chistophe Millet, de les avoir agressées sexuellement à la fin des 1980. Elles étaient en sport-études.

Ces différents témoignages, glaçants, montrent que le sport de haut niveau est loin d’être épargné par les violences sexuelles. Ils mettent également en avant les rouages d’un système propre à ce milieu, qui isole les jeunes sportifs, les laisse souvent seuls face à un entraîneur qui devient l’un de leurs uniques points de repère. 

“Ce n’est pas du tout surprenant, et ce n’est que la partie immergée de l’iceberg”, avance Julian Jappert, directeur général du think tank Sport et Citoyenneté, contacté par Le HuffPost. “Les jeunes sportifs sont deux fois plus exposés aux violences sexuelles que les autres”, affirme de son côté Véronique Lebar, médecin du sport et présidente du Comité éthique et sport, auprès du HuffPost. Elle cite ici le rapport de Greg Décamps, réalisé en 2009. 

Pour eux, l’environnement sportif dans lequel évoluent les jeunes favorise leur vulnérabilité face à des agresseurs. Et ce, quel que soit le sport et quel que soit le niveau, amateur ou de haut niveau.

Proximité

Pour commencer, dans ce monde où évoluent beaucoup d’appelés mais peu d’élus, où les rêves de médailles sont intenses, c’est tout un état...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post