Sara Mortensen, Le Saut du diable 2 (TF1) : "Mon treillis et mes cheveux longs ne sont pas tout à fait réglementaires..."

© JULIEN CAUVIN / CPB FILMS / TF1

Faire le grand écart entre la criminaliste autiste Astrid Nielsen et l’autoritaire sergente Gabrielle Martinot vous a-t-il plu ?

Sara Mortensen : C’est l’une des raisons pour laquelle j’ai accepté ce rôle. Pour d’autres aussi d’ailleurs… Je pense à cet épisode de L’Art du crime, en 2021, où j’incarnais une danseuse du Moulin-Rouge, ou à celui de Tropiques criminels, dans la saison 3, où j’étais une reine de beauté. Interpréter autant de personnages différents, c’est le métier d’acteur. Tout ce que j’aime ! Je me suis lancée dans cette aventure les yeux fermés également pour Julien Seri, le réalisateur, un cinéaste exceptionnel avec lequel j’avais tourné quelques épisodes de la saison 3 d’Astrid et Raphaëlle.

Pour le sergent Gabrielle Martinot, tout commence par ses retrouvailles avec le commandant Paul Vilar (Philippe Bas)…

Vilar est un ex-officier des Forces spéciales. Ils ont servi ensemble au Mali, il y a quelques années. À la demande d’un général, Vilar accompagne des jeunes à un stage d’immersion en pleine nature. Une expédition qui va tourner au drame. C’est là où mon personnage entre en scène…

Martinot semble très émue de revoir Vilar…

Bien évidemment. Lorsque l’on part sur le terrain pour représenter ou défendre sa patrie, j’imagine que l’on noue des liens très ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi