Après les César, Sara Forestier regrette de "ne pas avoir quitté la salle"

Sara Forestier le 23 mai 2019 au Festival de Cannes. (Photo: Stephane Mahe / Reuters)

CÉSAR 2020 - Si Adèle Haenel et Céline Sciamma ont décidé de quitter la salle Pleyel en pleine cérémonie des César vendredi 28 février, au moment de l’annonce de la victoire de Roman Polanski comme meilleur réalisateur, Sara Forestier ne l’a pas fait. Avec du recul, l’actrice explique ce samedi 29 février dans un post Instagram qu’elle aurait “dû quitter la salle”, et que même tout le monde aurait dû le faire.

Sara Forestier, César de la meilleure actrice en 2011 pour “Le nom des gens”, raconte qu’après la cérémonie, elle n’a “pas réussi à dormir de la nuit”. “Que le film de Polanski soit éligible c’est une chose, lié à la responsabilité de l’état français de garder Polanski sur son sol, mais le consacrer en est une autre”, développe-t-elle en légende d’une photo où on la voit le visage enfoui dans ses mains.

“C’est notre responsabilité, à nous gens du cinéma”, continue-t-elle. “Et profondément je me sens mal. Nous ne pouvons pas faire comme s’il était un citoyen lambda, dans la mesure où il est fugitif. Je pense aux femmes, et clairement là ce soir en faisant le choix de le récompenser certains ont fait le choix d’étouffer une réalité pour faire comme si la situation était normale. Non être fugitif n’est pas normal, ni acceptable.”

Sur les réseaux sociaux, d’autres critiques de femmes ont fleuri après la remise du César à Roman Polanski, comme on peut le lire ci-dessous.

L’actrice Alexandra Lamy a également apporté “tout son soutien” à Adèle Haenel sur son compte Instagram.

 


À voir également sur Le HuffPost: Des féministes manifestent devant le tapis rouge des César et créent le chaos

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

LIRE AUSSI:

Les César 2020 célèbrent Polanski et signent leur déchéance

Aux César 2020, Roman Polanski défendu par Fanny Ardant

This article originally appeared on HuffPost.