Noël et Covid-19: Comment cette productrice de sapins fait face à la crise sanitaire et écologique

Hortense de Montalivet
·Journaliste et vidéaste
·1 min de lecture

COVID-19 : C’est le roi des forêts et pourtant cette année, depuis neuf mois, crise sanitaire oblige, il perd de sa superbe. La vente de sapins de Noël a été autorisée in extremis par un décret à quelques semaines des fêtes de fin d’année, tandis que l’épidémie de Covid-19 continue de repousser les murs de l’hôpital public.

Dans l’Eure-et-Loir, à Orrouer, Véronique André (que nous avons suivie dans la vidéo en tête d’article) a accueilli la nouvelle avec enthousiasme. Dans sa petite exploitation de sapins qu’elle tient avec son mari Sébastien en plus de son activité d’agricultrice, l’incertitude régnait depuis l’annonce d’un deuxième confinement, la fermeture des petits commerces et la perspective d’une fête de Noël privée de ses traditionnelles réunions familiales et de son sapin illuminé.

Un tiers de commandes en moins

Vingt ans dans le sapin et une fin d’année 2020 qui ne ressemble à aucune autre. D’habitude, Véronique André a son cahier de commande bien rempli, et ce, des mois avant Noël: ”Ça nous permet d’échelonner les coupes et de ne pas nous épuiser au dernier moment”. Une coupe de sapins, c’est physique, c’est du temps”. L’exploitation ne compte que très peu d’employés. Prévoir permet de s’organiser.

“Cette année, on ne sait pas...On ne sait pas”. Un cahier de commande vidé d’un tiers, des clients et des marchés de Noël qui annulent au dernier moment, le risque d’un afflux de commande à la dernière minute. “Il va falloir du coup trouver des bras”... La souriante exploitante vit au jour le jour pou...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.