Comment "Sapiens", le best-seller de Yuval Noah Harari, est devenu une bande-dessinée

·1 min de lecture

En ce mardi d'automne, ils sont contents de se retrouver. Certes, c'est en visioconférence, coronavirus oblige. Certes, le scénariste David Vandermeulen, malade, n'a pu se joindre à eux. Mais c'est clairement avec plaisir que l'historien israélien Yuval Noah Harari, l'éditeur en charge de la bande-dessinée chez Albin Michel Martin Zeller et le dessinateur Daniel Casanave voient s'afficher les visages des uns et des autres par écrans interposés. Les larges sourires et petits gestes de la main en attestent.

Il faut dire que ces trois-là – ces quatre, avec Vandermeulen évidemment – ont passé de longues semaines ensemble, tantôt en France, tantôt à Tel-Aviv, en Israël, où réside Yuval Noah Harari. Objectif : adapter le best-seller de l'historien, Sapiens une brève histoire de l'humanité, traduit pour la première fois en français en 2015 et vendu depuis à plus de 15 millions d'exemplaires dans le monde. Un défi de taille.

Avec cet ouvrage, ils sont allés "plus loin" que le livre initial 

L'idée, c'est Martin Zeller qui l'a eue. "Je lui en suis très reconnaissant", dit aujourd'hui Yuval Noah Harari, alors que le roman graphique, réussi, va être traduit en une vingtaine de langues lui aussi. "Avec ce projet, nous essayons de capter un nouveau public", explique encore l'historien.

Lire aussi - Yuval Noah Harari, auteur de "Sapiens" : "On ne peut pas comprendre l'humanité sans comprendre l'évolution"

Pour ce roman, les quatre hommes sont allés "plus loin" que le livre initial. Il a nota...


Lire la suite sur LeJDD