"Il me saoulait, il me fatiguait" : Stéphane Tapie se confie sans retenue sur le caractère de son père Bernard

Abaca

Grandir dans l’ombre d’un personnage tel que Bernard Tapie n’a pas dû être chose aisée. Stéphane, son fils, a décidé de raconter son quotidien dans une autobiographie parue aux éditions Michel Lafon : Comment te dire au revoir. Il a dévoilé de nombreuses anecdotes comme le fait que l’ancien patron de l’OM avait oublié de le déclarer à sa naissance, mais il s’est également livré sur le caractère du personnage qui a multiplié les casquettes durant sa vie professionnelle. "En public comme en privé, il était toujours persuadé d'avoir raison", a-t-il notamment écrit, selon des propos rapportés par Télé-Loisirs. "A chaque dîner en famille, on se métamorphosait tous en béni-oui-oui. La Terre est plate ? OK, c'est entendu ! Nous n'avions pas le choix, sinon la discussion tournait à l'empoignade", s’est remémoré l’auteur. "Le raisonnement de mon père était simple : nous pouvions ne pas être de son avis, mais comme seul son avis était le bon, celui qui ne le partageait pas était débile...", a continué Stéphanie Tapie.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi