La santé cardiaque d'une femme enceinte peut affecter celle de son enfant

Ingrid Bernard
·2 min de lecture
femme enceinte

Les enfants auraient plus de risques de développer des problèmes cardiaques si leur mère en a eus au cours de la grossesse, selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association.

Les enfants âgés de 10 à 14 ans sont huit fois plus susceptibles d’avoir des soucis cardiaques si leur mère ont, elles-mêmes, eu des problèmes de cœur pendant leur grossesse. Tel est le résultat d’une étude menée par la Northwestern Medicine et de l’hôpital pour enfants Ann & Robert H. Lurie de Chicago. Les chercheurs ont étudié les dossiers de 2 300 mères et enfants de six pays. Ils se sont rendu compte que si les mères avaient plus de deux facteurs à risque comme l’obésité, le tabagisme, l'hypertension artérielle ou encore le cholestérol, leurs enfants étaient particulièrement à risque.

"Pour moi, cette découverte est assez frappante, déclare le Dr. Amanda Perak, cardiologue à l'hôpital pour enfants de Lurie et co-auteur de l'étude. Une meilleure compréhension des raisons pour lesquelles les enfants ont des problèmes cardiovasculaires peut les aider à éviter des problèmes tels que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et les décès prématurés."

Des études complémentaires nécessaires

En tant que cardiologue pédiatrique préventive, le Dr. Amanda Perak suit durant leur enfance et leur adolescence un grand nombre de patients concernés par l’obésité ou un taux de cholestérol élevé. Des problèmes qui ne font qu’empirer avec l’âge. C’est pourquoi elle souhaite comprendre comment mieux les éviter. "Les adultes savent par eux-mêmes qu’une fois qu’ils ont développé de l’obésité ou de l’hypertension, il est assez difficile de remédier à cela, et malheureusement même à l’adolescence, c’est assez difficile", déclare-t-elle.

Des études antérieures ont évalué des problèmes de santé uniques tels que l'obésité ou l'hypertension artérielle pendant la grossesse, mais cette étude en évaluait plusieurs à la fois. La chercheuse admet que des études complémentaires sont nécessaires afin de savoir si cette découverte est enracinée dans un facteur génétique, dans des facteurs socio-économiques ou un facteur intra-utérin où la santé d'une mère pendant la grossesse a un impact sur le fœtus. Quoi qu’il en soit, le Dr. Amanda Perak incite à ce que les mamans qui souffrent de problèmes cardiaques soient particulièrement suivies pendant la grossesse et qu’un régime alimentaire sain et des conseils autour de l’activité physique leur soient préconisés.

Ce contenu peut également vous intéresser :