Santa & Cie (France 2) : le retour d'Alain Chabat dans un conte de Noël délirant (VIDEO)

·1 min de lecture

Dès le générique, le postulat fantaisiste de Santa & Cie donne le ton de la comédie débridée d’Alain Chabat : "D’après une histoire vraie". L'ex-Nul a déjà évolué en mode canin ("Didier") et déclaré la première guerre du shampooing à l’âge de pierre ("RRRrrrr !!!"). Il a aussi défié la reine d’Égypte dans les cothurnes de César ("Astérix et Obélix : mission Cléopâtre") et joué les vrais faux aventuriers en Palombie ("Sur la piste du Marsupilami").

Dans le cinquième film qu’il écrit, réalise et interprète, il se prend pour le Père Noël version "Grinch", affublé d'un costume vert. C’est vrai qu’il est de mauvais poil, Santa ! En quête de vitamine C pour ses 92 000 lutins tombés en rade à trois jours du réveillon, il débarque en urgence avec ses rennes à Pigalle, croise un faux Père Noël indolent (Jean-Pierre Bacri), atterrit au poste parce qu’on le prend pour un dingue et tape l’incruste dans la famille de son avocat (Pio Marmai et Golshiftey Faharani) … Hirsute et barbu, Alain Chabat campe ce Papa Noël râleur qui galère avec le réel.

Il revisite la tradition des comédies américaines du genre, dans un joyeux délire alliant l’esprit bon enfant des fêtes de fin d'année et l’humour des Nuls : décalage, sens de la vanne, jeux de mots potaches et gags absurdes. Le tout est porté par un casting royal et emballé dans un écrin fastueux, doté d'effets spéciaux époustouflants. Alors, comme dirait l’autoritaire Mère Noël – délicieuse Audrey Tautou : "Sortez-vous les doigts de la hotte" et (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Solo A Star Wars Story (TF1) : que devient Alden Ehrenreich, l'interprète de Han Solo ?
La sortie des Tuche 4 encore repoussée ? Cette décision qui pourrait décevoir les fans de la saga (VIDEO)
Chloé Jouannet future Miss France ? Sa mère Alexandra Lamy n'est pas convaincue
Jumanji (France 2) : que sont devenus les enfants du film ? (PHOTOS)
Le Casse (France 3) : les 5 films qui ont marqué la carrière de Jean-Paul Belmondo (VIDÉO)