Sant’Erasmo : le trésor caché des vénitiens

L’île de Sant’Erasmo, située à quatre mètres au-dessus du niveau de la mer, est le point le plus haut de la lagune. Depuis le XIIIe siècle, elle fait pousser les légumes qui nourrissent les habitants de Venise. Ils ont "un gout beaucoup plus parfumés" que ceux de la terre ferme, assure un agriculteur, grâce au sel des sols qui fait ressortir le sucre naturel. Parmi les incontournables, les artichauts violets y poussent au printemps, puis le fenouil et les citrouilles à l’automne. Cap sur Venise Apres cinquante kilomètres de traversée, les légumes arrivent à Venise. Les clients payent 30% plus cher, mais connaissent la provenance et la qualité des légumes de Sant’Erasmo. Depuis le coronavirus, le livreur Federico assure avoir encore "plus de commandes". Parmi les amoureux de Sant’Erasmo, on retrouve un Français bien connu : Michel Thoulouze, qui y possède 11 hectares de vignes. Fier d’avoir créé son "propre paysage", le vigneron produit 15 000 bouteilles de vin blanc par an, qui vieillissent neuf mois au fond de l’eau dans un canal voisin.