Santé : des femmes enceintes payées pour arrêter de fumer

Être payé pour ne plus fumer. Dans le cadre d'une étude, des femmes enceintes vont recevoir une compensation financière en échange d'un arrêt de la cigarette.

Elles pourront recevoir jusqu'à 300 euros. L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris et l'INCA, l'institut national du cancer, proposent à des femmes qui attendent un bébé, volontaires et fumeuses, de mettre un terme à leur consommation de tabac contre des bons d'achats d'une valeur de 20 euros minimum à chaque visite pré-natale.

Seize hôpitaux expérimentent le dispositif

L’étude a été lancée début avril. Seize hôpitaux français, dont ceux de Caen, de Nîmes ou de Angers, ont accepté de tester ce dispositif. Cette mesure a déjà été expérimentée dans d'autres pays. “On a pas de traitements vraiment efficaces pour aider les femmes enceintes à arrêter de fumer. Quelques études antérieures anglo-saxonnes ont montré qu'il pouvait être intéressant de récompenser l’arrêt tabagique par des bons d'achat”, estime Ivan Berlin, pharmacologue au groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière à Paris.

Le record français

Selon les chiffres de l’INPES, en 2014, 17,8 % des femmes enceintes fumaient toujours au troisième trimestre de leur grossesse, et ce, en dépit des risques que le tabagisme fait courir à leur bébé : retard de croissance intra-utérin, malformations, mort subite, asthme… Il s’agit des chiffres les plus élevés en Europe