On connaît la période où les femmes ont le plus de chances de tomber enceinte

Katia Rimbert
Journaliste
(Crédit photo : Getty Images)

Une nouvelle étude a réussi à déterminer la période "idéale" de conception pour ceux et celles qui brûlent d’envie d’avoir un enfant. Avec des guillemets, parce qu’il n’existe pas de solution miracle. Mais au moins, vous savez quels sont les mois les plus propices pour tomber enceinte.

Vous essayez d’avoir un enfant ? Vous connaissez des couples qui rêveraient d’être parents mais qui n’y arrivent pas ? Alors cet article pourrait bien vous intéresser. Pour déclencher une grossesse, chacun y va de sa petite astuce, sa recette de grand-mère, son conseil plus ou moins farfelu, son secret bien gardé… Et ça ne fonctionne pas toujours. Voire ça ne fonctionne pas tout court. Mais une récente étude affirme savoir comment multiplier les chances de tomber enceinte.

L’enquête publiée dans la revue Human Reproduction a été réalisée sur 14 331 femmes originaires des États-Unis, du Canada et du Danemark qui ont essayé d’avoir un enfant sur une période inférieure à six mois. Les participantes ont été suivies de près pour connaître leur mode de vie (revenues du foyer, alimentation…) et leurs petites habitudes (consommation de tabac, fréquence de rapports sexuels, etc.). Spoiler : elles sont toutes devenues mamans.

Un bambin à la fin de l’été ?

Les scientifiques en ont déduit qu’il y a une période à privilégier pour maximiser les chances de fécondité, en prenant en compte plusieurs éléments importants - qui ne sont pas toujours calculés dans les autres études sur le sujet - à savoir : la date à laquelle le couple se lance dans l’aventure “on fait un bébé” et donc a des rapports sexuels dans ce but ; le temps que prend la conception à partir de cette prise de décision jusqu’au test de grossesse positif tant attendu ; et enfin la durée de la grossesse.

Résultat, les quelques semaines idéales pour faire un bébé est particulièrement courte puisqu’elle s’étend de fin novembre à début décembre. Autrement dit, les grossesses les plus courantes seraient celles dont le terme arrivent vers la fin du mois d’août. Alors autant dire qu’il va falloir vite vous mettre en selle si vous voulez pouponner avant la rentrée !

La météo jouerait un rôle

Mais pourquoi ce court laps de temps serait idéal pour fabriquer un être humain ? Les professeurs de l'École de santé publique de l'université de Boston donnent quelques pistes dans leur compte-rendu. Selon eux, la météo pourrait être un facteur favorable car ils ont observé des pics de conception dans certaines régions avec un climat commun d’un pays à l’autre. La température extérieure, l’humidité mais aussi la pollution de l’air ou encore le taux d'ensoleillement pourraient donc avoir une influence sur la fertilité.

Alors évidemment, on ne va pas résoudre la stérilité, les soucis hormonaux, les problèmes de santé ou les difficultés à procréer en un claquement de doigt. Mais déjà, cela vous donne une petite idée du moment où il faut vous activer sous la couette si vous voulez agrandir la famille rapidement.

A LIRE AUSSI

> Le réchauffement climatique réduirait la durée des grossesses et augmenterait le nombre de bébés prématurés

> Les femmes sans mari et sans enfant seraient plus heureuses (et vivraient plus longtemps)

> 95% des femmes ne regrettent pas d'avoir avorté, même cinq ans après