Santé, transports... les formidables progrès que la science vous réserve

·1 min de lecture

Dans les années 1980, ils n’étaient que 200 à défendre cette théorie. Vu son caractère frappadingue, c’était d’ailleurs déjà beaucoup. Selon eux, la Terre ne serait pas une sphère, comme l’a confirmé Galilée, mais une espèce d’assiette toute plate, centrée sur le pôle Nord, et entourée d’une barrière de glaces (forcément, autrement les océans et les poissons tomberaient dans le vide). Elle serait surmontée d’une sorte de dôme invisible, dans lequel une Lune minuscule et un tout petit Soleil feraient des va-et-vient. A l’appui de leur thèse, les « platistes » font remarquer que, même d’avion, on n’aperçoit jamais la courbure de la Terre, ce qui est exact.

Ils font aussi valoir que, si notre planète tournait sur elle-même à la vitesse que l’on dit, on serait tous plaqués au sol par le vent. En somme, à les en croire, cette histoire de Terre ronde ne serait qu’une mystification fomentée par les grands de ce monde (pour des raisons encore à élucider), les photos fournies par les agences spatiales, d’habiles trucages, et le soi-disant voyage sur la Lune des astronautes américains, une mise en scène grossière.

>> A lire aussi - CEA, Ifremer, Cirad... voici les centres préférés dans la recherche publique

Dans les années 1980, disions-nous, les platistes n’étaient que 200. Au début des années 2000, leur communauté s’était certes un peu étoffée, mais elle ne comptait encore guère plus de 500 cinglés. C’est après que les choses se sont gâtées. Grâce à leurs sites Internet et aux réseaux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Canal de Suez : l'arrière du navire Ever-Given s'éloigne de la rive
Covid-19 : deux millions de doses AstraZeneca supplémentaires pour la France ?
La situation des femmes s'est dégradée à cause du Covid-19
Relance de l’économie : “entre l’UE et les Etats-Unis, il y a un gouffre béant !”
Canal de Suez : après la Turquie, la Russie à la rescousse de l'Égypte