Santé. Traitement antiviral contre le Covid-19 : pourquoi la France se détourne du produit de Merck

·1 min de lecture

La France a annulé une commande de pilules Merck : celles-ci avaient suscité un grand espoir pour traiter les patients à risque atteints par le Covid-19, mais leur efficacité revue à la baisse a porté un coup à leur crédit. Désormais, de nombreux pays attendent l’arrivée de produits alternatifs.

Mercredi 22 décembre, le ministre français de la Santé, Olivier Véran, annonçait sur le plateau de BFMTV qu’une précommande de 50 000 doses du traitement antiviral contre le Covid-19 molnupiravir avait été annulée. La France devenait ainsi le premier pays à renoncer au produit du géant américain Merck, “alors que l’inquiétude concernant l’efficacité du médicament contre le coronavirus continue de monter”, précise le Financial Times.

À lire aussi: Vidéo. Comment fonctionne la pilule anti-Covid développée par Merck ?

Depuis plusieurs semaines, le doute s’est en effet installé concernant les fameuses pilules. Une première batterie de résultats publiés par la firme laissait entendre que le traitement permettait de réduire de 50 % les risques de mort ou d’hospitalisation pour les personnes à risque infectées par le Covid. Fin novembre, ces estimations étaient revues à la baisse : la réduction ne serait en fait que de 30 %.

Le quotidien britannique décrit donc l’inconfort dans lequel se trouvent les différents régulateurs du médicament. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis une autorisation d’urgence le 19 novembre, mais attend désormais de nouvelles données en vue d’une éventuelle autorisation complète. Selon une source proche de l’EMA interrogée par le titre, le médicament a été “une petite déception”, car une réduction de 30 % serait “proche de la limite de ce qui est considéré comme bénéfique”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles