Santé : le retour du médicament made in France

Dans les Hauts-de-France, c'est un chantier titanesque. Ici, se construit la plus grande usine pharmaceutique du pays : un bâtiment de 30 mètres de haut sur six niveaux. 600 ouvriers et ingénieurs seront mobilisés pour produire à très grande échelle des médicaments dérivés du sang (MDS) sur ce seul site d’ici 2024. Un investissement de 550 millions d’euros, entièrement financé par l’État pour ce laboratoire public. Contrer la concurrence La stratégie : tripler la production et contrer la concurrence allemande, suisse mais aussi asiatique. Produire plus pour éviter les pénuries de médicaments, multipliées par 12 en France entre 2008 et 2017. Mais dans l'Hexagone, la main d’oeuvre est sept fois plus chère qu’en Chine et les contraintes environnementales coûteuses, alors qu’en parallèle, les prix des médicaments français sont parmi les plus bas d'Europe.