Poutine « mourant » ? La rumeur sur la santé du président russe n’est pas « confirmée », selon Colonna

Russian President Vladimir Putin delivers a speech as he attends the first Congress of the Russian Movement of Children and Youth at the Manege Central Exhibition Hall via a video conference at the Novo-Ogaryovo state residence, outside Moscow on December 18, 2022. (Photo by Mikhail Metzel / POOL / AFP)
MIKHAIL METZEL / AFP Russian President Vladimir Putin delivers a speech as he attends the first Congress of the Russian Movement of Children and Youth at the Manege Central Exhibition Hall via a video conference at the Novo-Ogaryovo state residence, outside Moscow on December 18, 2022. (Photo by Mikhail Metzel / POOL / AFP)

Interrogée sur LCI, la ministre des Affaires étrangères a souligné que la rumeur sur l’état de santé de Poutine n’est « ni confirmée » ni « partagée » par les alliés de la France.

RUSSIE - Et si Vladimir Poutine était sur le point de mourir ? Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février 2022, les rumeurs sont nombreuses quant à l’état de santé du président russe. Mais jusqu’ici, elles n’étaient que rarement commentées par les diplomates.

Questionnée sur les rumeurs d’un Vladimir Poutine « mourant » ce jeudi 5 janvier, la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna a préféré couper court sur l’antenne de LCI : « C’est une évaluation qui n’est ni confirmée, ni partagée par les différents alliés avec lesquels nous travaillons. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans une interview diffusée sur la chaîne américaine ABC ce mercredi 4 janvier, le chef du renseignement militaire ukrainien Kyrylo Boudanov, affirmait détenir des informations indiquant que Poutine est « mourant ». « Nous pensons que c’est un cancer », a-t-il expliqué, disant tenir ses renseignements de « sources humaines ».

« Il va mourir très vite, je pense, j’espère », a ajouté ce haut gradé qui a pris la tête du renseignement ukrainien en 2020. « Cette guerre devrait se finir avant qu’il ne meure », a-t-il toutefois indiqué.

Cancer de la thyroïde et maladie de Parkinson…

L’état de santé de Vladimir Poutine fait l’objet de nombreuses spéculations depuis le début de la guerre en Ukraine. Au mois d’avril dernier, une vidéo relayée sur les réseaux du président russe assis face à son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, avait alimenté de nombreuses suppositions sur Internet.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, le locataire du Kremlin y apparaissait étrangement affaissé dans son fauteuil, le visage crispé et la main droite fermement aggripée à son bureau pendant les 12 minutes de réunion. Des images suffisament probantes pour que de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux clament que le président russe serait atteint de la maladie de Parkinson… Sans aucune information fiable à leur disposition.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Au même moment, le média russe indépendant Proekt écrivait que le dirigeant russe était atteint d’un cancer de la thyroïde. Roman Badanin, le fondateur du média, avait affirmé sur BFMTV que Poutine était entouré d’une importante « quantité de médecins depuis cinq à sept ans », dont « un spécialiste du cancer de la thyroïde ».

En mai, le ministre russe des Affaires étrangères avait lui-même démenti ces rumeurs. « Je ne crois pas que quelqu’un qui ait toute sa tête puisse voir chez cette personne (Poutine) des signes d’une maladie ou d’une affection quelconque », avait-il écrit dans un communiqué.

Bien qu’une réponse différente aurait été très étonnante venant d’un officiel russe, le directeur de la CIA William Burns avait pour sa part affirmé en juillet que le président russe était « en très bonne santé ».

Lire aussi

Guerre en Ukraine : la frappe de Kiev a tué 89 soldats russes selon Moscou qui met en cause leurs téléphones

Ukraine : Moscou assure que les frappes du Nouvel an visaient des installations de drones

VIDÉO - Guerre en Ukraine - Frédéric Encel : "Poutine est vraisemblablement malade. On ne sait pas si cette maladie sera une variable dans ses prises de décision"