Santé : pourquoi les allergies au pollen sont plus sévères cette année

© AFP

Les allergiques souffrent particulièrement cette année, en raison de conditions météorologiques ayant favorisé la dispersion de fortes concentrations de pollen. C'est une tendance qui devrait s'accentuer avec le réchauffement climatique. La France entière est encore en alerte rouge pour les risques allergiques.

Éternuements en série, démangeaisons, crises d'asthme : les allergiques souffrent particulièrement cette année, en raison de conditions météorologiques ayant favorisé la dispersion de fortes concentrations de pollen, une tendance qui devrait s'accentuer avec le réchauffement climatique. "Ces dernières semaines, j'ai subi des attaques beaucoup plus fortes que les années précédentes à la même époque", raconte à l'AFP Elodie Germain, 43 ans, résidente en Ile-de-France et allergique au pollen depuis l'adolescence.

Au point que cette créatrice d'entreprise, qui vient d'acheter une maison de campagne en Normandie, s'est posé la question d'aller y passer des week-end. "Dès que j'étais au vert, c'est comme si une vague de pollen déferlait sur moi", explique-t-elle. Elle décrit des symptômes handicapants, entre "un nez qui coule en permanence, des démangeaisons sur tout le visage, le cou et le palais", et - nouveauté - "un asthme nocturne (l')empêchant de dormir".

>> LIRE AUSSI - Pollen : quels sont les bons gestes à adopter ?

Pourquoi il est difficile de comparer 2022 avec les deux dernières années

Associations et allergologues confirment avoir reçu un grand nombre d'appels de la part de patients, même s'il n'est pas possible de quantifier le phénomène. Difficile aussi de comparer avec les deux années précédentes, selon Pascale Couratier, directrice générale de l'association française pour la prévention des allergies. "En 2020, il y avait le confinement, donc les gens sont m...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - 7 astuces pour lutter contre l'allergie aux pollens

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles