Santé périnatale : ce que révèle le dernier rapport de Santé publique France

© Pixabay

Pour la première fois, un rapport décrit l'état de la santé périnatale  en France, avec une évolution "préoccupante" de certains indicateurs, en dix ans. Ce document de quelque 160 pages, publié ce mardi par Santé publique France, compile une série de données sur l'état de santé de la femme enceinte, du fœtus et du nouveau-né, lors de la période allant de la grossesse au post-partum (le retour de couches), de 2010 à 2019. Ce rapport alerte entre autres sur une hausse de la mortalité des nouveau-nés  et l’état de santé des femmes enceintes qui se dégrade.

>> LIRE AUSSIC'est comment dans la tête d'une maman ?

Pourquoi les indicateurs sont plus inquiétants en Outre-mer

C’est en Outre-mer que les indicateurs sont les plus inquiétants. En donnant la vie, les femmes y ont quatre fois plus de risque de mourir qu’en métropole. La mortalité néo-natale est aussi plus élevée : quatre décès pour 1.000 naissances lors du premier mois de vie. C’est deux fois plus que la moyenne nationale. Le suivi de la grossesse est problématique dans ces territoires, explique Nolwenn Regnault, responsable de l'unité périnatale de Santé publique France. "Sur ces territoires, les femmes sont plus jeunes, mais effectivement dans des situations de précarité plus fréquemment", détaille-t-elle au micro d'Europe 1. "Ces femmes sont souvent prises en charge tardivement et donc ne bénéficient pas de la prise en charge que l'on retrouve dans d'autres territoires."

>> À LIRE AUSSICovid : deux étu...


Lire la suite sur Europe1