Santé : vers une pénurie de médicaments ?

Chaque matin, c’est la même problématique qui se pose dans cette pharmacie parisienne. Le responsable doit faire face à une pénurie en ce qui concerne certains médicaments. Pour tenter de venir tout de même en aide aux patients, le pharmacien se concerte avec les médecins traitants afin d’opter pour un médicament de complément en attendant l’arrivée de celui souhaité à l’origine. Les ruptures de stock se multiplient ces dernières années : cela concernait 44 médicaments en 2008, ils sont 2 400 touchés en 2020. Quelle responsabilité pour les laboratoires ? Directeur d’études à l'UFC-que Choisir, Mathieu Escot estime que les laboratoires, "quand ils veulent éviter les pénuries, ils le peuvent." Il dénonce le fait que les médicaments récents et "vendus à prix d’or" ne vivent jamais de rupture de stock à l’inverse des médicaments plus anciens. Parmi les causes des pénuries, le principal souci serait les problèmes d’approvisionnement en principes actifs ou en matières premières. Cela concernerait 37% des cas.