Santé mentale: les consultations de psychologues remboursées et 800 nouveaux postes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président français Emmanuel Macron a fait ces deux annonces ce mardi 28 septembre en clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie.

« La pandémie a révélé l'importance du sujet de la santé mentale », a déclaré Emmanuel Macron, reconnaissant que les moyens alloués à la santé mentale n'ont pas été la hauteur pendant longtemps.

Selon les derniers résultats de l'enquête CoviPrev publiés le 17 septembre, 15% des Français montrent des signes d'un état dépressif (+5 points par rapport au niveau hors épidémie), 23% des signes d'un état anxieux (+10 points) et 10% ont eu des pensées suicidaires au cours de l'année (+5 points). L'isolement, les angoisses, les violences intra-familiales dans l'intimité des confinements ont été les détonateurs de nouvelles souffrances.

Pour répondre à la forte demande de soins, l'Assurance maladie remboursera donc dès l'an prochain des consultations de psychologues libéraux « pour toute la population à partir de l'âge de 3 ans », a annoncé le chef de l'État. Les patients devront cependant être adressés par prescription médicale dans le cadre d'un forfait de huit consultations remboursées, la première séance étant à 40 euros et les suivantes 30 euros chacune, le tout renouvelable l'année suivante si besoin.

Jusqu'alors, seules les consultations des psychiatres étaient prises en charge par l'Assurance maladie. Pour le psychiatre Jean-Claude Pénochet, qui a longtemps eu des responsabilités syndicales dans le secteur public, cette annonce relève du bon sens.

Le président de la République a également annoncé la création de 800 postes dans les centres médico-psychologiques à partir de 2022, où les délais d'attente sont parfois supérieurs à un an et demi.

Une enveloppe de 80 millions d'euros sera par ailleurs dédiée à la santé mentale dans le cadre du quatrième programme d'investissements d'avenir (PIA4).

À lire aussi : En France, l'état alarmant du secteur de la santé mentale et de la psychiatrie

(Avec AFP)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles